Économie & FiscalitéEmploi

Delhaize et Ahold : Charles Michel défend l’emploi

Par 26 juin 2015 Pas de commentaire

Cet après-midi, le Premier Ministre Charles Michel et le Vice-Premier Ministre et Ministre de l’Emploi, de l’Economie et des Consommateurs Kris Peeters ont eu un entretien avec les directions de s deux firmes, Delhaize et Ahold.

Lors des discussions, les directions ont informé le Premier Ministre et le Vice-Premier Ministre de leur intention. Il s’agit de fusionner les chaînes de supermarchés Delhaize et Ahold. Ensemble, les deux entreprises, toutes les deux issues d’une entreprise familiale, compteront au total 375.000 collaborateurs (dont 14.000 en Belgique). De plus, elles auront 50 millions de clients dans le monde entier. L’enseigne Delhaize, est un acteur important pour l’économie nationale. En effet, chaque année, elle achète pour près de 3 milliards d’euros de marchandises auprès de fournisseurs belges.

L’importance de l’emploi soulignée

Le Premier Ministre Charles Michel et le Vice-Premier Ministre Kris Peeters ont reçu une information. “Ce projet économique a comme objectif d’augmenter l’efficacité et les avantages synergiques”. Le Premier Ministre et le Vice-Premier Ministre ont défendu l’importance de l’emploi au sein de la nouvelle entité en Belgique. Ils ont rappelés les réformes entreprises par le gouvernement fédéral en faveur de la création d’activités et d’emplois. En outre, il a été confirmé au Premier Ministre Charles Michel et au Vice-Premier Ministre Kris Peeters que les plans de restructuration et les accords conclus avec les travailleurs, comme ils ont été fixés l’année passée en concertation avec les délégations syndicales, seront maintenus tels quels.

De plus, l’entretien a mis en avant les règles européennes en matière de concurrence loyale. Il a été convenu de veiller à ce que la fusion ne perturbe pas le marché. Tout comme les instances européennes, l’Autorité belge de la Concurrence analysera et suivra de très près la situation. Charles Michel et Kris Peeters ont insisté auprès des dirigeants de Delhaize et d’Ahold pour que l’entreprise maintienne une communication transparente aux délégations syndicales. Enfin, les Ministres ont rappelés l’importance d’un dialogue social en Belgique.