Le sport, au-delà des aspects physiques et de santé, est un réel vecteur de socialisation et de solidarité. Nous avons tous besoin, dans le plus strict respect des règles progressives de déconfinement, de nous retrouver, notamment par la pratique sportive. Ces derniers mois ont été extrêmement difficiles et les clubs sportifs ont été rudement impactés. Il faut donc aider les infrastructures sportives à rouvrir rapidement en les soulageant de certains frais liés au déconfinement (outdoor à partir du 18 mai, indoor à définir par le CNS).

Jean-Luc Crucke, Ministre des Infrastructures sportives, a demandé à l’AES de lui soumettre un plan de déconfinement pour ces infrastructures. Sur cette base, et au vu du matériel sanitaire et logistique nécessaire pour respecter les dispositions du CNS, il a décidé de consacrer un budget de 734.500 euros pour permettre la reprise sécurisée des activités sportives au sein des infrastructures.

Ce budget sera alloué aux communes wallonnes qui auront ensuite la responsabilité de répartir et de placer le matériel subsidié par la Wallonie au sein des infrastructures sportives publiques et privées situées sur leur territoire.

Les modalités pratiques sont les suivantes :

  • Taux de subvention de la Wallonie de 50 % (dépenses totales de 1.469.000 €) avec un plafonnement lié au nombre d’habitants par commune :
    • < 5.000 habitants : 1.500 €
    • < 10.000 habitants : 2.500 €
    • < 20.000 habitants : 3.500 €
    • < 50.000 habitants : 4.500 €
    • + de 50.000 habitants : 5.500 €

–   Liquidation des subsides sur base des factures, plan de répartition, photos…

Le Ministre Crucke, conscient des difficultés du secteur, lance également un appel d’urgence à tous les partenaires privés potentiels (Assurances, banques, sponsors, …) afin de compléter cette subvention wallonne et de permettre aux infrastructures sportives d’être équipées du matériel nécessaire à leur réouverture sans frais supplémentaire.