En ce mois de mai, Madame Catherine Henry, termine son deuxième mandat de 4 ans en qualité de Présidente  de la Commission des Psychologues. Le ministre Clarinval désigne Maître Joris Lagrou, avocat et médiateur pour la remplacer.

Au cours de ses deux mandats, Catherine Henry a relevé de nombreux challenges et a indéniablement contribué au bon fonctionnement de la Commission des psychologues. Sous son mandat, le nombre de psychologues inscrits à la Commission a presque doublé, passant de 7.712  en juin 2013 à 15.137 aujourd’hui.

Quant au fonctionnement interne de la Commission, la Présidente a instauré le Bureau, un organe informel agissant en tant qu’intermédiaire entre l’Assemblée plénière et le personnel, afin d’améliorer la gestion quotidienne et l’application des décisions stratégiques prises de la Commission. Le nombre d’employés est  passé de 2  à 11 personnes. C’est également, sous son mandat que la profession s’est dotée d’un code de déontologie  et que la Commission des psychologues a intégré des instances disciplinaires

Le Ministre David Clarinval : « Je félicite et remercie Madame Catherine Henry pour son excellent travail et ces années consacrées à l’évolution positive de la commission des psychologues. Un domaine essentiel, qui a connu de nombreux développements. La crise sanitaire que nous connaissons actuellement ne fait que renforcer ma certitude quant à l’importance de ce secteur, auquel je tiens à apporter mon soutien. Je tiens également à féliciter Monsieur Joris Lagrou, je sais qu’il possède les compétences adéquates pour poursuivre cet excellent travail »

La présidence de la Commission sera assurée par Joris Lagrou. Maître Lagrou possède une expérience professionnelle de plus de 30 ans en tant qu’avocat, dont un mandat de bâtonnier au barreau de Furnes. Son expertise et ses compétences, en droit disciplinaire notamment, constituent  un apport précieux pour la Commission des psychologues. Il fût également président du Conseil supérieur de la Justice (2018-2019). Ce professionnel expérimenté et pondéré veillera au mieux aux intérêts des psychologues inscrits ainsi qu’à ceux des bénéficiaires de leurs services. Il pilotera également les réformes nécessaires au bon fonctionnement de la  Commission des Psychologues .