A partir du mois de février 2021, un nouveau dispositif de cumul est mis en place. Les travailleurs indépendants, contraints de cesser leur activité et qui peuvent bénéficier du double droit passerelle, pourront le cumuler avec un revenu de remplacement. Ce cumul est plafonné aux montants prévus pour le double droit passerelle. Si le montant de leur revenu de remplacement est inférieur à celui du double droit passerelle, ce dernier interviendra pour combler l’écart.

Ce nouveau dispositif de cumul est mis en place pour les travailleurs indépendants éligibles à la double prestation dans le cadre de la mesure temporaire de crise de droit passerelle. Un travailleur indépendant actif ou en activité autorisée par le médecin conseil dans un secteur contraint à fermeture et qui peut donc bénéficier du droit passerelle (article 4 quater, §1er ou §2 de la loi du 23 mars 2020) peut cumuler cette prestation financière avec un revenu de remplacement. Le montant cumulé de la prestation financière de droit passerelle et du revenu de remplacement comme par exemple une allocation de chômage ou une  indemnité d’incapacité de travail dans le cadre d’une activité autorisée par le médecin conseil est toutefois limité au montant de la prestation de droit passerelle auquel l’indépendant a droit.

Dans cette situation le travailleur indépendant percevra concrètement le montant du droit passerelle auquel il peut prétendre diminué du montant du revenu de remplacement qu’il perçoit.

Les travailleurs indépendants qui entrent en considération pour la prestation financière complète (les travailleurs indépendants  à titre principal ou à titre complémentaire ou pensionnés actifs dont les cotisations provisoires légalement dues sont au moins égales aux cotisations minimales des travailleurs indépendants à titre principal) peuvent prétendre à :

–           3.228,2 euros avec charge de famille

–           2.583,38 euros sans charge de famille

Les travailleurs indépendants qui entrent en considération pour la demi prestation financière (les travailleurs indépendants à titre complémentaire ou pensionnés actifs dont les cotisations provisoires légalement dues sont calculées sur un revenu de référence en N-3 compris entre 7.021,29 euros et 14.042,57 euros peuvent prétendre à :

–           1614,10 euros avec charge de famille

–           1291,69 euros sans charge de famille

Le Ministre, David Clarinval : « Des mesures de soutien déjà existantes sont adaptées afin de répondre aux spécificités de certains indépendants. Ma volonté est d’accompagner tous les indépendants en veillant aux particularités de chaque situation. »