Communiqués

Conclusions du Comité de concertation du 19 juillet 2020

Le Comité de concertation s’est réuni ce dimanche 19 juillet en présence des experts du Groupe d’Experts de l’Exit Strategy (GEES), les représentants de Sciensano, du RMG et du Centre de Crise ainsi que les responsables sanitaires régionaux. Cette réunion a permis de faire une évaluation supplémentaire des causes de l’évolution de la situation épidémiologique dans chaque partie du pays. Il ressort des analyses que la recrudescence de l’épidémie s’illustre, à ce stade, par plusieurs problèmes particulièrement localisés et non une dispersion généralisée. Les chiffres sanitaires sont donc influencés par des foyers épidémiologiques circonscrits, liés à des événements et/ou des cercles sociaux particuliers. La méconnaissance ou le suivi moins strict des « règles d’or » et des gestes-barrières sont fréquemment le facteur déclenchant. Dans le même temps, les indicateurs sur les hospitalisations et les décès sont stables.

Afin de permettre à la population de mieux appréhender l’évolution de nos chiffres épidémiologiques, il a été demandé au Centre de Crise de redémarrer les conférences de presse pendant l’été. Si elle ne seront pas tenues quotidiennement, elles permettront néanmoins de fournir régulièrement – plusieurs fois par semaine – une lecture juste et réaliste des données.

Différentes stratégies seront également développées à tous les niveaux de pouvoir afin de renforcer la compréhension et l’application des consignes de sécurité, en particulier auprès des citoyens qui utilisent moins les canaux de communication classiques.

Pour rappel, les six règles d’or à suivre sont :

  • Le respect des mesures d’hygiène ;
  • Les activités extérieures doivent être favorisées ;
  • Une attention particulière doit être apportée aux personnes vulnérables ;
  • Le respect des distances de sécurité ;
  • Les contacts doivent être limités à 15 personnes par semaine ;
  • Les rassemblements ne peuvent pas dépasser 15 personnes.

À cela s’ajoute le port du masque obligatoire dans différentes circonstances qui pourrait être élargi à l’avenir. Pour rappel, les citoyens qui ne respectent pas l’ensemble de ces règles s’exposent à des sanctions.

Il est essentiel également que les citoyens s’inscrivent dans la démarche du suivi des contacts. En effet, on constate une diminution du nombre de contacts transmis alors que l’on sait que le tracing est un élément clé de notre politique de prévention.

La réunion du Conseil National de Sécurité est maintenue au jeudi 23 juillet. Le Comité de concertation se réunira le mardi à 16h30 pour préparer au mieux cette réunion. Les éventuelles modifications à apporter dans le monitoring de l’épidémie seront préparées par les experts. La possibilité de renforcer certaines mesures au niveau national sera également étudiée. Les contacts resteront permanent durant les jours qui viennent.