A 14 heures ce jeudi s’est réuni le Comité de concertation (CC) au Palais d’Egmont à Bruxelles. L’occasion pour les autorités fédérales et les entités fédérées de faire un point sur l’évolution de la pandémie de Coronavirus en Belgique et d’évaluer les mesures actuelles visant à contrer le Covid-19.

De nombreux épidémiologistes et spécialistes, notamment comme Yves Van Laethem le porte-parole interfédéral pour la lutte contre le covid – 19 s’accordent à dire que la Belgique traverse actuellement une deuxième vague de l’épidémie. Pour cause, lors d’une séance à la Chambre, le Premier ministre Alexander De Croo à expliqué “vouloir prendre les mesures nécessaires très vite”.

Situation critique

Le Premier ministre libéral flamand a observé que “le nombre de cas augmente de manière exponentielle. Les hôpitaux sont sur le point de reporter des soins réguliers. Les projections sont très claires. Nous allons avoir exactement la même situation dans d’autres provinces qu’à Bruxelles.”

Le Ministre de la Santé, Frank Vandenbroucke, a quant lui souligné qu’en Belgique la situation est plus grave qu’aux Pays-Bas ou en France et que “le temps est à l’action mais pas à l’improvisation.”

De nouvelles mesures

Alexander De Croo a annoncé en conférence de presse les nouvelles mesures prises concernant la lutte contre l’épidémie de coronavirus. Ces mesures entrent en vigueur à partir du lundi 19 octobre. La situation est grave et nécessite l’application des mesures suivantes :

  • Instauration sur l’ensemble du territoire d’un couvre feu obligatoire de minuit à 5 heures du matin sauf si déplacements essentiels comme une urgence médicale, aide à un mineur, personnes âgées et handicapées… et les déplacements professionnels y compris les trajets domicile – travail
  • Contact rapproché limité à une seule personne en dehors de son foyer
  • Fermeture de l’entièreté de l’horeca (bars, cafés, restaurants…) pour une durée de quatre semaines. Une réévaluation aura lieu d’ici deux semaines. Les repas à emporter restent possibles jusque 22 heures.
  • Les réceptions et banquets sont interdits à l’exception de : hotels (les restaurants ne sont ouverts que pour les clients de l’établissement), les funérailles (la réception de fin reste possible avec 40 personnes maximum)
  • La vente de boissons alcoolisées interdite à partir de 20 heures
  • Les magasins de nuit ferment à 22 heures
  • Pour les activités à l’intérieur, les protocoles existants seront soumis à évaluation avant le vendredi 23 octobre. Il est d’ores et déjà interdit d’y vendre des boissons et de la nourriture
  • Le télétravail devient la règle pour les fonctions qui peuvent se le permettre. L’employeur est autorisé à planifier des heures de retour bien organisées et limitées pour les télétravailleurs dans le respect des règles sanitaires
  • Les regroupements sont limités à un maximum de 4 personnes tous les 14 jours par ménage, toujours les mêmes et en respectant les distanciations sociales
  • Consommation de boissons et de denrées alimentaires sur les marchés et petites foires (jusqu’à 200 personnes) interdite
  • Les marchés aux puces, les brocantes, les marchés annuels, les marchés de Noel et les villages d’hiver seront interdits
  • Au niveau des événements sportifs, à partir du 23 octobre, 200 personnes autorisées au lieu de 400, les cantines et buvettes seront fermés.

Pour pallier ces fermetures et efforts demandés à la population, plusieurs millions d’euros d’aides comme par exemple :

  • Le doublement du montant du droit passerelle de crise (obligation légale ou indirecte de fermeture), pour un montant total de 173 millions d’euros pour deux mois
  • Le réglement des primes de fin d’année horeca : s’assurer que les employeurs qui ont alimenté le fond puissent être remboursés. Cette solution est immédiate et nécessaire, elle s’élève à 200 millions d’euros
  • L’exonération des charges ONSS, TVA pour le ou les trimestres précédents, trimestre deux et trois

Le virus est toujours là, bel et bien présent. Nous devons tous veiller à notre santé et à celle des autres.

Prenez soin de vous et surtout, prenez soin des autres.