Le président du MR Georges-Louis Bouchez se réjouit d’annoncer que Axel Miller intégrera dès lundi  l’équipe de la Présidence du Mouvement Réformateur en tant que chef de cabinet et directeur du Centre Jean Gol. “L’arrivée d’Axel Miller illustre les ambitions du mouvement libéral dans la recherche de solutions novatrices et sérieuses pour l’avenir de nos Régions et de notre pays”, declare Georges-Louis Bouchez. “L’expertise acquise par Axel en Belgique et à l’international tout au long de ces années est un gage de compétence dont le monde politique a particulièrement besoin afin de servir au mieux les intérêts des citoyens. A titre personnel, c’est un plaisir de pouvoir m’appuyer sur un homme d’expérience dans le monde de l’entreprise, reconnu pour ses qualités managériales, et ayant cette volonté de mettre toutes ses compétences au service de la société dans le projet porté par notre mouvement”.

Axel Miller est licencié en droit de l’ULB (1987) et a été avocat au barreau de Bruxelles de 1987 à 2001.  Il a rejoint le secteur bancaire en 2001 et été président du comité de direction de Dexia Banque de 2003 à 2005, puis CEO de Dexia de 2006 à 2008 avant de rejoindre Petercam de 2009 à 2012.  Il a ensuite été CEO de D’Ieteren de 2013 à 2019.  Au fil de ses différentes responsabilités, il a été administrateur de nombreuses sociétés, membre de la Commission Corporate Governance, de Febelfin et il est actuellement administrateur de trois sociétés familiales belges de premier plan.

“Ma décision de répondre positivement à la proposition de Georges-Louis de le rejoindre en tant que chef de cabinet est le fruit de trois envies : bâtir des ponts entre le secteur privé et le monde politique, intégrer une équipe riche de diverses expériences afin de représenter au mieux la société et pouvoir mettre mes expériences au service d’un projet ambitieux, utile et porteur de sens”, déclare Axel Miller. “Dans un monde qui se transforme rapidement, l’avenir appartient aux nouvelles générations et de nouveaux modes de fonctionnement et de gouvernance vont devoir être imaginés.  Je me réjouis de pouvoir appuyer Georges-Louis, un jeune president ambitieux et dynamique, ainsi que l’ensemble de nos équipes, dans la vision qu’il souhaite développer pour le futur de notre pays et de tous nos concitoyens”.