La Journée mondiale de l’Environnement est l’occasion de mettre en valeur les projets de la Wallonie pour relever le défi climatique et préserver la biodiversité.

Pour le MR, le redressement économique wallon et la relance post-crise sanitaire passeront notamment par les projets environnementaux. En tant que libéraux, nous avons développé une approche éco-positive de l’enjeu climatique : il s’agit de susciter des changements de comportement via l’incitation plutôt que l’interdiction.

Cette vision éco-positive se retrouve dans le plan de relance présenté récemment par le gouvernement wallon PS-MR-Ecolo pour préparer l’avenir. Voici quelques exemples. Le gouvernement va soutenir le déploiement d’une filière wallonne de l’hydrogène vert, via des incitants financiers. Un centre de test de moteurs à combustion hydrogène sera également mis sur pied. De quoi préparer la mobilité de demain et réduire nos émissions de CO2.

En-dehors du trafic routier, c’est le logement qui est la principale source de consommation d’énergie en Wallonie, où le bâti est ancien et mal isolé. Le gouvernement régional va donc renforcer les primes existantes, notamment en matière de chauffage et de rénovation.

Le paysage wallon est fortement marqué par le passé industriel et la manière dont les déchets étaient gérés autrefois. Diverses décharges seront donc réhabilitées.

Le développement de l’économie circulaire figurait au programme du MR. Il s’agit ici de récupérer des matériaux et déchets pour leur donner une nouvelle vie. L’avenir industriel de la Wallonie doit passer par cette filière, qui est porteuse d’emplois et qui contribue également au respect de l’environnement.  Il pourra s’agir aussi bien de recyclage du plastique que de démantèlement d’avions.

Notre alimentation a aussi un impact environnemental. Comme le MR le souhaitait, le gouvernement va soutenir les circuits courts. C’est bénéfique pour notre environnement et nos agriculteurs. La construction de trois centres logistiques dédiés aux activités de grossistes et de transformation de produits est envisagée, tout comme le soutien aux petites structures agricoles et à la filière de production de fruits et légumes via des semences adaptées au changement climatique.

Voici quelques exemples concrets de l’action menée par le MR pour respecter notre planète tout en assurant le développement économique de notre pays.