Des acquis préservés

Le gouvernement fédéral s’inscrit dans la continuité de l’action du gouvernement de Charles Michel.

  • Réforme fiscale / Tax shift : réduction de la charge sur le travail, doublement de la déductibilité des frais pour la garde d’enfants
  • Soutien à l’entrepreneuriat : prolongement de la mesure zéro cotisation sur le premier emploi, de la déduction des investissements)
  • Compétitivité – La loi de 96 sur la formation des salaires n’est pas remise en cause. Nous voulons aussi créer des conditions favorables au développement de l’e-commerce en Belgique.
  • Réforme des pensions. Pas de retour en arrière sur l’âge légal – Valorisation du travail : augmentation de la pension des indépendants via la suppression du coefficient de correction, augmentation des pensions minimales et maximales dans la même proportion, bonus de pension pour ceux qui travaillent au-delà de de l’âge de leur pension anticipée, instauration de la pension à temps partiel.
  • Réforme du travail : amplification de l’encadrement du télétravail, compte formation individuel
  • Politique migratoire : accent sur la politique de retour, confirmation du master plan centres fermés)
  • Sécurité : tolérance zéro pour les violences contre la police /sanctions plus rapides pour les délits simples)
  • Plan National pour les Investissements Stratégiques = base du plan de relance

Une politique de relance libérale

  • Plan de relance = continuité du Plan National pour les Investissements Stratégiques
  • Vision libérale : on ne crée pas de solidarité et d’émancipation si l’économie ne fonctionne pas.
  • Axes : santé / Transition énergétique / Mobilité / Enseignement / Agenda numérique / Cybersécurité / intelligence artificielle
  • Respect de nos engagements climatiques. Le changement climatique est une opportunité.
  • Des moyens supplémentaires pour permettre à la SNCB d’investir et d’améliorer la qualité du service aux clients.
  • Soutien aux indépendants (maintien de la mesure « zéro coti », simplification administrative…)
  • Préservation du pouvoir d’achat de la classe moyenne – Pas de nouveaux impôts – Augmentation des pensions – Prolongation des mesures Corona (filet de sécurité)

Un État fort et efficace et au service du citoyen

  • La liberté est indissociable de la responsabilité
  • Institutions : elles doivent évoluer à moyen terme. On se donne le temps, avec une vision basée sur l’efficacité et sans tabou
  • Renforcement de la sécurité des citoyens et des forces de l’ordre : Recrutement de 1600 policiers par an /tolérance zéro pour les violences contre la police / sanctions plus rapides pour les délits simples
  • Amélioration du fonctionnement de la justice. Investissement dans les ressources humaines, l’informatisation et les bâtiments. Poursuite du Masterplan Prisons
  • Politique d’asile et d’immigration accueillante et contrôlée : procédures simples et rapides, accueil de qualité, politique de retour (masterplan Centres fermés).

Conclusion : Le MR a tenu ses promesses. Il s’agit d’un accord équilibré basé sur une dynamique budgétaire de relance. L’accord préserve et renforce les acquis du gouvernement précédent tout en intégrant des préoccupations sociales et environnementales qui s’inscrivent dans notre vision libérale.

Retrouvez ci-dessous l’accord de gouvernement dans son intégralité :