Les Jeux Olympiques sont terminés mais les Jeux Paralympiques commencent. Tokyo accueille depuis le 24 août 4.500 athlètes issus de 170 pays, dont 31 belges.

Tokyo va à nouveau vibrer au rythme du sport jusqu’au 5 septembre, dans le cadre des Jeux Paralympiques. A Rio en 2016, la Belgique avait remporté 11 médailles, dont 5 d’or. L’objectif est cette fois de décrocher 10 médailles. Parmi les athlètes belges les plus prometteurs figurent Joachim Gérard (tennis), Peter Genyn (athlétisme), Michèle George (équitation), Laurens Devos (tennis de table) ou Ewoud Vromant (cyclisme).

L’objectif de ces Jeux est sportif bien sûr, mais également social. Ils mettent en avant de manière positive le respect des différences et favorisent l’inclusion par le sport. La visibilité et les exploits de nos athlètes contribuent à changer le regard de la société sur le handicap, même s’il reste encore beaucoup de chemin à parcourir. C’est pour cette raison que le handisport fait partie des priorités de la ministre des Sports Valérie Glatigny. Il s’agit non seulement de renforcer la médiatisation du handisport dans les médias de service public, mais également d’encourager les clubs et les Fédérations à laisser davantage de place aux pratiques handisportives.

Valérie Glatigny a d’ailleurs débloqué 75 000 euros de subsides en 2020 pour la promotion du handisport en Fédération Wallonie-Bruxelles, ce qui a permis de soutenir 54 clubs.

Mais l’impact de ces Jeux dépasse largement la seule pratique sportive. L’exemple des athlètes peut inspirer l’ensemble des responsables politiques afin de mieux prendre en compte les problématiques liées au handicap dans l’ensemble de leurs décisions, qu’elles concernent l’enseignement, l’emploi, la mobilité, le logement ou l’aménagement urbain.

Conscients de leur rôle social, les athlètes ont lancé la campagne « It’s time to stare » (c’est maintenant qu’il faut regarder), rappelant que les personnes en situation de handicap doivent encore trop souvent affronter des regards appuyés lorsqu’elles se déplacent dans l’espace public, alors que le talent, le courage et la persévérance qui caractérisent les sportifs restent trop peu connus.

Découvrez la campagne

Plus d'infos