Communiqués

1.500.000€ pour les futurs commerçants en zone rurale

Par 31 janvier 2020 Pas de commentaire

Suite au succès de l’action d’aides aux commerces « CREASHOP-VILLES », le Ministre Willy BORSUS lance « CREASHOP-PLUS », élargissant ainsi l’action à 39 Villes et Communes considérées comme « centres des (sous)bassins de consommation d’achats courants et alimentaires ».

Afin de lutter contre les cellules vides qui induisent une fuite de l’activité commerciale, il importe pour le Ministre de l’Economie de relancer de nouvelles activités dynamiques, créatives, innovantes et attirantes. Objectif : ouvrir de nouvelles surfaces commerciales dans les villes et villages de Wallonie.

C’est pourquoi, suite au succès du premier appel à projets « CREASHOP-VILLES » lancé en 2017, le Gouvernement wallon a décidé de ne plus limiter ces subsides aux 16 grands pôles urbains que sont Arlon, Charleroi, Châtelet, Dour, Hannut, Herstal, La Louvière, Liège, Louvain-la-Neuve, Mons, Mouscron, Namur, Sambreville, Seraing, Tournai et Verviers, mais de les étendre également aux Villes et Communes considérées comme « centres des (sous)bassins de consommation d’achats courants et alimentaires » par le Schéma Régional de Développement Commercial. 39 nouveaux pôles sont donc visés par le second appel à projets baptisé « CREASHOP-PLUS ».

Il s’agit de soutenir de futurs commerçants souhaitant développer une nouvelle activité commerciale dans une cellule vide. Les projets doivent comprendre tant un volet « accompagnement à la création » qu’un volet « soutien financier ».

Pour le volet « accompagnement à la création », les entités communales sélectionnées sont invitées à identifier les pôles commerciaux situés sur leur territoire dans lesquels le taux de vacuité commercial est le plus élevé.

Les nouveaux commerces sélectionnés doivent être qualitatif, créatifs et disposer d’un plan financier solide.

Un comité de pilotage sera mis en place pour établir notamment les critères de sélection.

Un montant de 1.500.000€ sera dédié à « CREASHOP-PLUS » pour une période de 3 ans.

Le montant maximum qui peut être perçu par un commerçant est de 6.000 €.

L’opérateur qui a été désigné par marché public pour son rôle de coordination est l’UCM.

Rappelons par ailleurs que le Ministre va prochainement consulter les différentes parties impliquées (UCM, SNI, CCW, UVCW, SPW, AMCV, etc.) pour proposer et mettre en place des mesures fortes afin de soutenir le commerce de proximité ainsi que la vitalité des centres-villes et centres de pôles ruraux, dans le cadre du plan « Horizon Proximité ».

Willy Borsus : « Les chiffres indiquent que 20 % des commerces des centres-villes sont vides. Il faut à tout prix prendre des mesures différentes, créatives et urgentes pour ramener de la vie dans nos centres urbains ou périurbains. Il faut également ramener une diversité de commerces : le boucher, le boulanger, l’artisan, le cordonnier, le maraicher, le poissonnier, le couturier… toutes ces activités de proximité qui font la vitalité d’un centre ».

Voici la liste complète des 39 Villes et Communes :

1)        Andenne

2)        Amay

3)        Ath

4)        Aywaille

5)        Binche

6)        Bouillon

7)        Chimay

8)        Couvin

9)        Florenville

10)     Gembloux

11)     Herve

12)     Jodoigne

13)     La Calamine

14)     La Hulpe

15)     Lessines

16)     Peruwelz

17)     Rochefort

18)     Soignies

19)     Tubize

20)     Vielsalm

21)     Virton

22)     Waremme

23)     Bastogne

24)     Beauraing

25)     Ciney

26)     Dinant

27)     Eupen

28)     Huy

29)     Jemeppe-sur-Sambre

30)     Libramont

31)     Malmédy

32)     Marche-en-Famenne

33)     Messancy

34)     Nivelles

35)     Philippeville

36)     Saint-Vith

37)     Spa

38)     Waterloo

39)     Wavre