Il y a 2 semaines, un scandale éclaboussait le football professionnel belge. L’enquête, toujours en cours, a révélé des suspicions de fraude et de corruption parmi une série d’acteurs liés au ballon rond. Denis Ducarme, ministre fédéral des Classes moyennes, vient d’établir un plan en 3 axes afin de rendre le fonctionnement du foot belge plus transparent.

« Il faut purger le secteur du football belge »

Denis Ducarme veut rendre le fonctionnement du football belge moins opaque. Pour cela, le ministre fédéral veut purger le secteur et établir un plan en 3 axes. Une rencontre est notamment prévue cette semaine avec Marc Coucke, président de la Pro League.

1er axe: régler les conditions de rupture de contrat

Ce premier axe a trait au droit des contrats. Il faut plus d’indépendance du joueur par rapport à son agent. Actuellement, il n’existe aucune forme d’obligation pour l’agent de présenter au joueur la manière dont le contrat sera organisé. Rendre son contrat transparent garantira au joueur une meilleure protection.

2e axe: rendre plus clair la comptabilité des agents

D’énormes progrès ont été réalisés en matière de flux financiers et de transparence des fonds dans le secteur des agents immobiliers. Le milieu footballistique est un secteur par lequel transite beaucoup d’argent. Cette pour cette raison que Denis Ducarme veut également changer la législation en ce qui concerne les agents de joueurs.

3e axe: gérer les conflits d’intérêts

Pour le ministre fédéral des Classes moyennes, il faut imposer un certain nombre de limites au niveau des cumuls possibles. Procéder de la sorte permet de prévenir les conflits d’intérêts et d’éviter la corruption. Selon Denis Ducarme, un agent représentant à la fois une majorité d’un vestiaire et un entraineur n’est pas une situation concevable.

La boîte à idées
Découvrir
La boîte à idées
Découvrir