De nombreux établissements abusent parfois de l’appellation d’université ou de Haute école alors que leurs diplômes ne sont pas reconnus.

La Belgique compte aujourd’hui au moins 81 fausses universités, dont 52 établies à Bruxelles et 11 en Wallonie.

Si certaines de ces écoles organisent des cours tout à fait valables, d’autres ne dispensent que des formations peu pertinentes sanctionnées par des diplômes non reconnus. Pour les étudiants,  cette situation constitue un obstacle sur le marché de l’emploi.

Exigence de transparence.

Une proposition de décret visant à lutter contre ces « fausses universités » vient d’être déposée.

Le décret impose à tous ces établissements d’annoncer  sur  leurs supports de communication que leurs diplômes n’ont pas de valeur légale. Ils devront également l’indiquer sur leurs formulaires d’inscriptions.

Etudiants remboursés.

En cas de non-respect, ils devront payer une amende administrative  allant de 500 à 5.000 euros. Les étudiants grugés pourront également réclamer le remboursement de leurs frais d’inscription.

Les établissements qui utiliseront abusivement les termes « université », « Haute école », « établissement d’enseignement supérieur » ou « faculté », devront également payer une amende.

La Fédération publiera un cadastre de tous les établissements d’enseignement reconnus en Wallonie et à Bruxelles. En cas d’approbation, ce décret déposé par le MR et la majorité parlementaire PS-CDH prendra effet dès le 1er janvier prochain.

Pour le MR, L’enseignement est une priorité et un engagement essentiel.

Ceci pourrait aussi vous intéresser

http://www.mr.be/tronc-commun-la-ministre-de-leducation-met-la-charrue-avant-les-boeufs/

http://www.mr.be/acces-a-lemploi-le-mr-met-laccent-sur-la-formation/

http://www.mr.be/enseignement-superieur-instauration-dun-test-dorientation/

 

La boîte à idées
Découvrir
La boîte à idées
Découvrir