La Febiac, Fédération belge de l’Automobile et du Cycle a récemment plaidé pour une taxe kilométrique étendue pour les automobilistes. Pierre-Yves Jeholet, Vice-Président MR au Gouvernement Wallon a apporté de la nuance sur le sujet. Le MR est évidemment contre cette taxe, injuste envers les travailleurs.

Les taxes ne sont pas là pour résoudre des problèmes de mobilité

Le MR cherche à réduire le nombre de taxes et à augmenter le pouvoir d’achat des citoyens.

L’instauration de cette nouvelle taxe ne solutionnerait en aucun cas la situation. En effet, elle apporterait une nouvelle contrainte pour ceux qui veulent travailler.

Dans le passé, les pylônes GSM ont été taxés dans les zones rurales. Or, celles-ci manquent déjà d’une bonne connectivité. De même, lorsqu’il s’agit de la compétitivité des entreprises ou de la robotisation, les machines et les robots se retrouvent souvent taxés. Cela n’est pas normal. Ajouter une nouvelle taxe aux Belges ne permettra pas de régler une problématique de mobilité.

Il ne faut pas pénaliser les travailleurs

Les citoyens qui habitent en zone rurale ont besoin de prendre leur voiture pour aller travailler. Mais avec une telle taxe, ils se retrouveraient lésés.

Une taxation intelligente pourrait être une piste envisageable. Cependant, seulement si elle intervient dans l’intérêt des travailleurs plutôt que pour les pénaliser.