La Belgique a bataillé pour arriver à un accord européen sur la réforme de la directive du travail détaché.

Concrètement, l’objectif premier de cette réforme est « un salaire égal, à travail égal, sur un même lieu de travail ».

Mettre un terme aux dérives

Ces dernières années, de nombreuses dérives du travail détaché se sont produites. L’Europe s’est élargie à l’Est en 2004 mais l’Europe n’a jamais mis  jour la directive de 1996. Avec cet élargissement, l’Europe a pourtant accueilli des pays avec un niveau de vie et des salaires plus bas. S’en suivirent concurrence déloyale et dumping social.

Avec la révision de cette directive, demandée depuis des années par le MR, maintenant toutes les règles valables pour les travailleurs locaux s’appliquent aux détachés. Primes, treizième mois, bonus divers,…

Renforcement des règles

Certaines règles ont également été renforcées. Par exemple, le travail détaché ne sera possible que pour une période maximum de 12 mois, sauf dérogation avec notification motivée (pour 6 mois supplémentaires). Après cela le travailleur devra cotiser dans le pays où il est actif.

La Belgique, avec l’Allemagne et la France, est le pays qui accueille le plus de travailleurs détachés. Nul doute que cet accord, qui doit encore être approuvé par le Parlement européen, aura une influence positive pour les travailleurs et l’économie de notre pays.