Cette annonce a été faite lors de la conférence de presse tenue au Château de Faing à Chiny ce matin en présence du président du MR et de Benoit Piedboeuf, président de la fédération provinciale du Luxembourg.

« Je me réjouis d’accueillir Sebastian Pirlot, une personnalité forte et partageant nos valeurs notamment sur la vision socio-économique ou de la neutralité. Cette condition essentielle vient entériner un fort potentiel de collaboration que Sebastian a déjà démontré par le passé, dans le cadre de son action parlementaire. Sa démarche de nous rejoindre est une excellente nouvelle pour nous. Son poids politique est incontestable et nous permettra de consolider notre ancrage dans la Province, ô combien importante pour nous, et entamé ces dernières années par le MR. Nous avons comme ambition de donner à la Province la place qu’elle mérite au sein du paysage politique, social et économique wallon et belge. Sebastian est un membre à part entière du Mouvement Réformateur et je me réjouis de son implication à venir dans la vie interne, aux côtés notamment de Benoit et Willy, nos chefs de file dans la province. » introduit Georges-Louis Bouchez.

« Les scissions avec le PS furent nombreuses et j’ai décidé de quitter le PS au terme d’un long cheminement personnel. Le programme économique irréaliste des dernières élections, le manque d’intérêt envers les enjeux des communes rurales, ainsi que dernièrement la position alambiquée sur le débat de la neutralité ont achevé de remettre en question mon appartenance politique. Le MR est devenu le parti qui défend les communes rurales. J’ai toujours été un strauss-kahnien et rocardien : ma politique a toujours été favorable aux PME, créatrices de richesses et essentielles pour la cohésion sociale et économique. C’est ainsi que l’on peut redistribuer la richesse et venir en aide aux démunis. Je rejoins la famille libérale en homme libre et sans contrepartie. » annonce Sebastian Pirlot.

« Le choix de Sebastian Pirlot de nous rejoindre ne m’a finalement pas surpris. Nous partageons une vision très dynamique de la vie de la province de Luxembourg. Nous sommes tristes du détricotage en cours parce que nous souhaitons porter une vision de développement intelligente de la Province. Je connais les qualités d’analyse de Sebastian et sa façon disciplinée d’organiser la vie politique. Nous allons pouvoir continuer à construire notre Province dans le cadre d’une meilleure gouvernance. Je suis certain qu’en consolidant notre ancrage, nous pourrons mener de beaux projets. C’est le 16ème bourgmestre du Mouvement Réformateur en province de Luxembourg et je m’en réjouis. » conclut Benoit Piedboeuf.

Revoir la conférence de presse

1771
1890
Inondations en Wallonie
Numéro d'urgence
Indépendants & PME
Toutes les mesures de soutien