Bien-êtreÉconomie & FiscalitéEmploi

Prépensions : des mesures pour défendre l’emploi des plus âgés

Par 12 mars 2015 Pas de commentaire

Ce dimanche 8 mars, Willy Borsus était l’invité de Baudouin Remy dans Mise au point. Le ministre des Classes moyennes, des Indépendants et des PME est notamment revenu sur les mesures relatives aux prépensions.

Pour Willy Borsus, « il est important de rappeler qu’une personne prépensionnée avant 2015 ne devra pas chercher d’emploi, car les mesures actuelles ne la concernent pas » . En effet, suite à l’accord conclu par le groupe des Dix, les mesures en matière de prépensions ne seront en aucun cas rétroactives. Le gouvernement soutient cette partie de l’accord.  Cette décision concerne également les travailleurs du groupe Delhaize. Le plan de restructuration ayant été lancé en octobre 2014, les futurs prépensionnés de l’entreprise seront couvertes par les dispositions antérieures.

Les dispositions modifiées concernent uniquement les nouvelles prépensions. Ajoutons que ces mesures seront modulées en fonction de la situation effective que ces futurs prépensionnés ont connue durant leur carrière. En d’autres termes, selon Willy Borsus, « on traitera différemment et plus favorablement les personnes qui ont exercé un métier lourd, ont travaillé dans un contexte horaire difficile ou bien ont derrière elles une très longue carrière » .
Vont également être exemptés de recherche et de disponibilité, les personnes bénéficiant de ces prépensions pour des raisons médicales.

Pour le ministre des Classes moyennes, « ces mesures et ces réformes sont indispensables pour le marché du travail » .
En ce qui concerne les travailleurs âgés, ils possèdent une expertise considérable. Lors du départ de ces personnes, il y a donc une part sociétale et socio-économique importante qui quitte le marché du travail. Les mesures liées aux prépensions vont donc permettre de maintenir cette expertise.

Selon Willy Borsus, « le gouvernement s’est toujours montré ouvert à la concertation sociale » . Mais le gouvernement souhaite aussi une démarche équilibrée qui tient compte des besoins de notre société et de l’ensemble du marché du travail.
Selon Willy Borsus, « il y a un problème dans l’accès au travail des personnes âgées et dans leur accompagnement » .
Willy Borsus a également mentionné « que si le gouvernement a créé le concept de disponibilité adaptée, c’est pour tenir compte des difficultés que rencontrent les personnes âgées sur le marché du travail » .

L’accompagnement des chômeurs étant une compétence régionale, le ministre a émis le souhait de pouvoir travailler et collaborer avec l’ensemble des régions. Pour Willy Borsus, « il y a des efforts supplémentaires à réaliser au niveau régional pour aider ces personnes à intégrer le marché du travail» . « Il doit probablement y avoir des mesures réglementaires et des incitants spécifiques à décider pour que ces personnes soient susceptibles d’être engagées » , conclut Willy Borsus.