Rassembler, convaincre, agir. C’est le projet que le Mouvement réformateur entend porter auprès de la population. Notre projet est fruit du libéralisme. Il est réformateur et francophone est fondé sur une vision de l’homme qui, de tout temps, a amené les sociétés vers le meilleur.

Pour le MR, la prospérité est toujours le fruit du travail, de l’innovation et de l’excellence. Produire de la valeur ajoutée est toujours la condition nécessaire pour garantir la cohésion de la société. Au travers de nos différents programmes nous assumons et exprimons cette conviction. C’est le cœur du libéralisme et donc de notre projet.

La solidarité pèse trop lourdement sur les seules épaules des classes moyennes. Nous devons, par conséquent, toujours plus soutenir et encourager ceux qui travaillent, veulent travailler ou ont travaillé.
Garantir la sécurité et donc la liberté est une mission centrale des autorités publiques. L’arriéré judiciaire, l’impunité, l’insécurité ne peuvent pas nous laisser sans réaction. Des mesures fermes et urgentes sont indispensables. Par exemple l’instauration de peines incompressibles, la tolérance zéro pour les délits, la mise en place d’un tribunal des flagrants délits.

Une Belgique efficace.

Depuis quelques années, notre pays est confronté à des turbulences communautaires. Nous devons réformer l’organisation du pays pour mettre en œuvre Belgique fédérale moderne, fondée sur les principes de responsabilité, de cohérence et d’efficacité.

Il est essentiel de développer une vision d’avenir pour les Francophones de Belgique car où qu’ils vivent, ils méritent le respect de leurs droits fondamentaux. Nous plaidons pour une alliance entre la Wallonie et Bruxelles tournée vers le développement économique. L’économie sera le moteur de la prospérité. Les coopérations stratégiques doivent donc dépasser le cadre institutionnel trop étriqué de la Fédération Wallonie-Bruxelles et de la Communauté germanophone.

Dans le même esprit, en matière de pouvoir d’achat, d’enseignement, de recherche, d’environnement, de santé, de neutralité de l’Etat, de transport, d’accès à la propriété, d’accueil de l’enfance, d’immigration et d’intégration, etc.