Dans cet esprit, le MR soutiendra la révision de l’article 7bis de la Constitution demain en commission », fait savoir David Clarinval, chef de groupe à la Chambre.

Dans ce dossier, le MR s’est toujours montré constructif. « Nous avons cosigné la Loi Climat », rappelle David Clarinval. « Face aux réserves du Conseil d’Etat, nous avons ensuite proposé de passer par une loi spéciale permettant la mise en place d’une coopération efficace. Charles Michel, président du MR, a également rappelé hier en congrès programmatique que le MR voulait une Loi Climat. C’est avec la même démarche constructive que le MR décide aujourd’hui de soutenir la révision de l’article 7bis. Nous continuons à penser qu’une collaboration efficace entre les différents gouvernements est essentielle. Nous estimons ainsi pouvoir rapidement recentrer le débat sur des mesures concrètes », explique le chef de groupe MR.

Le MR maintient sa position très ferme en ce qui concerne la déclaration de révision de la Constitution : « en aucun cas nous n’ouvrirons la boite de Pandore », rappelle David Clarinval. « Si une liste est établie, le MR refusera donc toute inscription d’articles à dimension communautaire. Nous ne voulons pas de chaos communautaire qui nous empêcherait de poursuivre les réformes socio-économiques prioritaires pour notre pays », conclut le chef de groupe.