Ce jeudi 22 novembre, le Gouvernement wallon, par le biais du Ministre de l’Economie et de l’Innovation, a présenté les mesures d’accompagnement du prélèvement kilométrique.

A l’heure actuelle, le transport est le principal responsable des émissions de gaz à effet de serre. Dans ce cadre, la Région wallonne s’est fixée des objectifs concrets en termes de réduction des émissions de gaz à effet de serre (-30% à l’horizon 2020 et jusqu’à -95% d’ici 2050).

Pour répondre à cette situation, le Ministre Pierre-Yves JEHOLET a pris la décision d’assigner d’une part au pôle Logistics in Wallonia et d’autre part à l’IWEPS des missions précises, pour un financement à hauteur de 725.000 euros.

Le pôle Logistics in Wallonia (qui offre un soutien à l’innovation aux entreprises actives dans le domaine du transport, de la logistique et de la mobilité) sera amené à réaliser des audits en vue d’aider les entreprises à franchir le pas vers le transport fluvial et ferroviaire. Cet aspect opérationnel se fera via le nouveau programme « MultimodalWallonia » et le programme « Lean & Green » déjà mis en œuvre.

Dans un spectre plus large, il mènera une réflexion sur la manière d’opérer la transition vers une mobilité plus verte à l’horizon 2030. Cette réflexion stratégique sera alimentée par l’apport d’études et de travaux.

Conjointement, l’IWEPS, à partir des données OBU (qui permettent de connaître les trajets des véhicules en Belgique et qui ouvre à la recherche des perspectives absolument inédites, à la croisée de l’économie, de la recherche environnementale et des études de mobilité), sera chargé de convertir les données statistiques récoltées en opportunités aux entreprises. Un projet-pilote pourrait également être l’analyse du cabotage en Wallonie car nous souhaiterions mesurer l’importance de celui-ci. Pour rappel, un transporteur fait du cabotage lorsqu’il vient de l’étranger livrer de la marchandise en Wallonie et, une fois sur le sol wallon, en profite pour opérer plusieurs livraisons intra-belges (au-delà du cadre réglementaire national et européen).

« La pollution due au transport en Wallonie est un sujet prioritaire, vis-à-vis duquel la Région a déjà pris des dispositions concrètes. Par ailleurs, il n’est plus à démontrer qu’elle a un impact clairement négatif sur la compétitivité des entreprises, celle-ci se répercutant notamment sous la forme de surcoûts en énergie. A travers les missions qui leur sont assignées, les deux acteurs de premier plan que sont le pôle Logistics in Wallonia et l’IWEPS auront pour objectif d’accélérer la transition vers une mobilité plus verte, bénéfique pour nos entreprises » s’est exprimé le Ministre JEHOLET.