La justice sociale, fondée sur la possibilité de bénéficier sans discrimination du progrès économique et social, est au cœur des valeurs et principes libéraux qui reposent sur la liberté comme moteur de l’émancipation et sur l’égalité des possibles.

Promouvoir la justice sociale ne consiste pas simplement à augmenter les revenus et à créer des emplois. Il s’agit de veiller à ce que le développement économique profite à tous. Alors que l’économie numérique est en train de transformer le monde du travail, que la pandémie de COVID-19 a de lourdes conséquences pour de nombreux secteurs et que la population recherche une meilleure qualité de vie, les défis à relever ne manquent pas. Il s’agit aussi, à long terme, de garantir notre protection sociale.

Cette année, le MR lance une grande consultation nationale afin de créer et construire le projet pour le bicentenaire de la Belgique en 2030. Vous pouvez y participer en rejoignant la plateforme www.2030belgium.be. En 2021, le thème est justement la rédaction d’un nouveau contrat social et fiscal. Effectivement, la crise sanitaire a précarisé bon nombre d’entre nous et a démontré l’urgence d’une politique fiscale intelligente et plus juste. Cette thématique sera donc traitée à travers plusieurs groupes de travail. L’un d’entre eux concernera l’allocation universelle car nous avons la conviction que chacun a droit à la dignité, à pouvoir se nourrir et se loger. Il ne s’agit pas ici de garantir une allocation universelle aux 10 millions de Belges mais de garantir un revenu de base (RUB) à tous les citoyens âgés de 18 ans au moins dont les revenus sont inférieurs au seuil de pauvreté. Ce projet innovant est un formidable outil pour lutter contre la pauvreté, l’exclusion, et les pièges à l’emploi. Actuellement les bénéficiaires de l’aide sociale sont en effet enfermés dans un carcan administratif qui ne les encourage pas à trouver du travail. C’est également un outil pour mieux harmoniser vie professionnelle et vie privée et un incitant pour celles et ceux qui voudraient créer une petite entreprise.

Nous voulons aussi réfléchir à la convergence des statuts. Aujourd’hui une heure de travail ne vaut pas la même chose pour tout le monde. Faut-il un seul statut ? On pourra en débattre, mais il faut en tout cas faire en sorte que tous les travailleurs soient récompensés de manière juste et égale par rapport aux charges de travail qui sont pour le moment partagées par des gens qui, parfois en vertu de statuts différents, ne gagnent pas la même chose et n’ont pas les mêmes cotisations sociales et couvertures sociales pour le même travail effectué.

Ces réflexions doivent aussi permettre d’offrir une meilleure qualité de vie aux travailleurs et travailleuses actifs dans l’économique numérique, sur laquelle la journée mondiale de la justice sociale met justement l’accent cette année.