Bonne gouvernanceÉconomie & FiscalitéMobilité

L’inaction du gouvernement bruxellois est nuisible

Par 9 février 2016 Pas de commentaire

En matière de mobilité: Olivier Chastel dénonce l’inaction du gouvernement bruxellois.

Le président du MR Olivier Chastel réagit à la réunion du comité de concertation de ce matin, durant laquelle le gouvernement bruxellois n’a apporté aucune solution concrète pour répondre à l’inquiétude des navetteurs et des entreprises, alors que le mauvais état des tunnels bruxellois fait polémique depuis plusieurs semaines.« Je dénonce l’inaction du gouvernement bruxellois. Une inaction qui nuit à l’image de Bruxelles, capitale déjà malmenée par la menace terroriste. Vu l’importance économique de la ville et le grand nombre d’entreprises qui y sont concentrées, c’est notre pays tout entier qui est menacé par l’inconsistance de la majorité au pouvoir ».

Pour Olivier Chastel, le ministre-président Rudi Vervoort et son ministre de la Mobilité Pascal Smet doivent prendre leurs responsabilités. «Qu’ont fait les gouvernements successifs à Bruxelles ces 10 dernières années pour entretenir les tunnels, veiller à la sécurité des automobilistes et assurer leur déplacement dans la ville ? », se demande le président du MR, très inquiet face à cette inaction du gouvernement bruxellois.

Rudi Vervoort a refusé formellement toute collaboration avec le fédéral, malgré la main tendue par le vice-premier Didier Reynders. Olivier Chastel rappelle que le fédéral a fait sa part du travail.  Grâce à la ministre Jacqueline Galant, 60% de l’offre suburbaine est déjà disponible. Ce taux atteindra 90% à la fin 2017. « Face à ces réalisations concrètes, que propose le gouvernement bruxellois ? Un péage qui pénaliserait tous ceux qui travaillent à Bruxelles ! », s’étonne Olivier Chastel. Le gouvernement fédéral augmente le pouvoir d’achat des travailleurs grâce à sa réforme fiscale. L’inaction du gouvernement bruxellois entraîne l’effet inverse.

Olivier Chastel soutient le chef de groupe MR au parlement bruxellois  Vincent De Wolf et le président de la commission Infrastructure Boris Dilliès dans toutes leurs démarches pour faire la lumière sur les circonstances qui ont mené à cette situation catastrophique. Le MR contribuera de façon constructive à la recherche de solutions globales pour les bruxellois et les navetteurs.

 

Plus d’infos sur les propositions du MR en matière de mobilité à Bruxelles ici.