« Fermer la porte à un partenariat avec la Fédération Wallonie-Bruxelles,
c’est finalement refuser de faire rayonner nos œuvres et artistes belges »

Le député MR Gaëtan VAN GOIDSENHOVEN a interpellé la Ministre de la Culture Bénédicte Linard au parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles (FWB) quant aux dernières évolutions du futur musée d’art moderne et contemporain Kanal… Et si l’échange fut des plus constructifs, la conclusion en est malheureusement des plus désolantes !

En effet, et pour rappel, le nouveau musée bruxellois d’art moderne et contemporain, qui ne devrait ouvrir ses portes qu’en 2024 au vu de retards dans les travaux,  a la particularité d’avoir établi une convention de partenariat de 10 ans avec le Centre Pompidou de Paris. C’est donc ce dernier qui met à disposition les œuvres d’art de sa collection, qui participe à la définition du projet culturel et scientifique et participe à la stratégie d’acquisition du musée pour ses collections permanentes… pas la Communauté française !

Et malgré une démarche proactive de la FWB en 2016, la direction de Kanal-Centre Pompidou avait très fermement insisté sur le caractère exclusivement régional du projet. Kanal n’a donc à aucun moment sollicité l’expertise de la FWB, ni son soutien dans l’établissements de partenariats, en ce compris scolaires, ni à la mise en dépôt ou au prêt d’œuvres parmi les 20.000 oeuvres que compte la réserve de la FWB. Bref, les autorités régionales avancent en cavalier seul dans ce dossier, alors que l’expérience de la FWB dans le développement financier et culturel aurait pu être profitable à ce projet.

Le député Gaëtan Van Goidsenhoven regrette que les autorités régionales bruxelloises continuent à fermer la porte à toute collaboration avec les autres entités de notre pays, pour demeurer dans une dépendance quasiment absolue à l’égard de Paris, puisque la Fondation Kanal s’est engagée auprès du Centre Pompidou pour le prêt d’œuvres d’art, à raison de deux millions d’euros par an à partir de l’ouverture du musée : ” Il y a pourtant de talentueux artistes belges qui pourraient être exposés dans ce musée d’art contemporain, la Fédération Wallonie-Bruxelles disposant de milliers d’œuvres dans ses réserves. Afficher un tel mépris à l’égard de partenaires belges, et en particulier francophones, alors que Kanal envisage des collaboration avec des collectionneurs privés, c’est finalement tourner le dos à un patrimoine vaste et disponible de façon irrationnelle. ! »

Parfaitement irrationnelle… sachant que de tels partenariats entre la FWB et la Région Wallonne existent,  relatifs à la restauration, la réaffectation, le redéploiement et la conception de projets immobiliers à caractère culturel ou patrimonial, comme ce fut le cas pour le musée des Beaux-Arts de Tournai.

« Un tel volontarisme n’a pu voir le jour dans le dossier de Kanal, ce qui est désolant, mais les portes de la Fédération Wallonie-Bruxelles restent ouvertes.. A bon entendeur ? », rappelle le député Gaëtan Van Goidsenhoven.