Chiffres à l’appui, la Fédération des Entreprises de Belgique démontre que les mesures du gouvernement Michel sont à l’origine de la croissance économique actuelle.

Alors que la Belgique enregistre une croissance remarquable dans le secteur privé, certains syndicats s’évertuent à attribuer cette progression à la conjoncture. La FEB a donc décidé d’objectiver le débat.

Les mesures du gouvernement créent de l’emploi

La FEB a étudié trois mesures phares du Gouvernement fédéral. Il s’agit du saut d’index, du Tax shift et de la réforme de la loi sur la compétitivité. Après étude de leur impact, la FEB conclut ceci. « Les mesures Michel permettront la création d’entre 150.00 et 170.000 emplois dans le privé. Cela représente entre 71% et 74% du total – le solde étant à mettre au crédit de la conjoncture ».

Sans surprise, la réalité des chiffres corrobore les résultats de cette étude. La création d’emploi s’élève à 123 000 emplois depuis 2014. Environ 41 000 sont dus à la conjoncture et 82 000  à attribuer à la politique du gouvernement Michel.

Cette étude chiffrée et précise est donc une réponse à la désinformation en cours. Cette désinformation vise en effet à nier l’impact des mesures du gouvernement Michel.

Retrouvez plus d’informations sur cette étude dans l’Echo : https://www.lecho.be/dossier/reformesete/Les-mesures-Michel-creeront-au-moins-150-000-emplois-A-elles-seules/9958127