Dans le cadre du Fonds d’urgence COVID-19, sur proposition du Ministre-Président, Pierre-Yves Jeholet, le Gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles vient d’approuver un projet d’arrêté octroyant une subvention exceptionnelle supplémentaire à Wallonie-Bruxelles International (WBI) portant sur la « relance des acteurs culturels de la Fédération Wallonie-Bruxelles » suite à la crise sanitaire.

Pour rappel, en date du 28 mai 2020, le Gouvernement a adopté un arrêté octroyant une subvention exceptionnelle à WBI afin de soutenir les secteurs artistiques en difficulté dans le cadre de la diffusion internationale suite à la crise sanitaire du COVID-19. L’enveloppe dédiée au soutien aux secteurs artistiques en difficulté s’élevait alors à 1 million d’euros pour la période courant de mars à août 2020. Un mécanisme de garantie avait également été mis en place pour prendre en charge les préjudices liés à l’arrêt d’un tournage en cas d’infections au COVID-19 et un mécanisme similaire a été mis en place pour les annulations potentielles de spectacles en arts vivants prévus dans l’espace Schengen. Ces mécanismes restent en vigueur jusqu’au 31 décembre 2021.

Une large concertation avec le secteur

Suite aux entretiens réalisés tout au long de l’année 2020 par WBI avec de nombreux opérateurs culturels, ainsi que des retours de nos institutions culturelles à l’étranger, comme le Centre Wallonie-Bruxelles à Paris et le Théâtre des Doms à Avignon, le Ministre-Président a défini trois axes prioritaires pour entamer la relance des acteurs culturels via leur diffusion à l’international et pour lesquels le Gouvernement a débloqué une enveloppe de 3.965.000 €.

La mise en œuvre du plan de relance sera opérationnalisée par WBI et s’étalera sur trois années (2021, 2022 et 2023). En effet, les perspectives de reprise en 2021 sont toujours incertaines en termes d’ouverture et de reprise rapide du secteur. De plus, le volet international de la culture présente la difficulté particulière de la diversité des mesures adoptées dans chaque pays puisque le monde est impacté par la crise avec des temporalités différentes.

Axe I : Majoration et adaptation des outils existants : 1.210.000 euros

Dans le contexte de la relance, des programmes de soutien existants via le « guichet culture » de WBI seront adaptés et renforcés :

  • Prise en compte des disciplines auparavant non soutenues : 600.000 euros (Programmation de saison/Tournées à l’étranger ; Résidences à l’étranger)
  • Exportation : 280.000 euros (Renforcement du dispositif de soutien à la prospection ; Renforcement du dispositif de soutien à la prospection dans le cadre du Festival d’Avignon ; Programmes de résidence et de prospection ; Augmentation de l’offre de résidences structurelles en matière d’arts visuels ; Mise en place de missions de prospection annuelles coordonnées par WBTD)
  • Diffusion : 330.000 euros (Amplification de l’aide à la sortie des films majoritaires FWB à l’étranger ; Consolidation de la nouvelle aide au surtitrage en matière de théâtre, danse, cirque, arts de la rue et des spectacles humoristiques ; Confirmation de mise en place de 2 sessions d’aide aux outils promotionnels et captations au niveau du théâtre, du cirque, des arts de la rue et des spectacles humoristiques ; Renforcement des focus professionnels organisés en FWB)

Axe II : Développement de mécanismes complémentaires : 1.755.000 euros

Dans le contexte de la relance, de nouveaux mécanismes sont mis en œuvre, selon les spécificités de chaque secteur :

  • Bourses : 190.000 € (Bourse d’opportunité de déplacement pour les développeurs d’artistes ; Bourse de participation aux événements de réseautage international ; Bourse de soutien à l’exploitation des enregistrements en ligne) 
  • Équipements/outils : 15.000 € (Soft Power : podcast, émission radiophonique, soutiens aux médias à portée internationale ; Mise en place, par WBTD, d’un catalogue des captations existantes à destination des professionnels) 
  • Networking : 140.000 € (Soutien aux résidences à l’étranger en matière de musique ; Intensification d’opérations de networking entre professionnels en matière de cinéma
  • Formation : 220.000 € (Mise en œuvre d’une formation au marketing pour les professionnels de la FWB dans le secteur du cinéma ; Masterclass à destination des étudiants en cinéma ; Workshops collectifs de professionnalisation sur la stratégie globale et la communication digitale à destination des professionnels du design et de la mode ; Masterclass thématiques en lien avec le développement de la situation dans les pays limitrophes dans le secteur de la musique)
  • Promotion : 290.000 € (Mise en œuvre d’une campagne de promotion/communication type « We love Belgian cinéma » ; Soutien aux bureaux de diffusion dans les secteurs du théâtre, de la danse, du cirque et des arts de la rue)
  • Soutien des partenariats : 540.000 € (Mise en place d’un programme de mise en relation sur mesure, entre entreprises étrangères de design et designers confirmés ; Renforcement de la coproduction internationale en arts de la scène ; Suppression du critère « création du spectacle en FWB » ; Relations avec les festivals internationaux)

Par ailleurs, une concertation sera menée par le Ministre-Président afin de définir les mesures les mieux adaptées pour le secteur des Lettres et Livre. Un montant de 360.000€ a été dégagé pour ces futures mesures de soutien.

Axe III : Redéploiement : 1.000.000 euros

Les modalités de ces mesures de redéploiement seront définies ultérieurement compte tenu de la situation sanitaire à l’international et du fait qu’il est important de séquencer la relance, puis le redéploiement.

Pierre-Yves Jeholet : « A travers ces nouvelles aides, le Gouvernement réaffirme sa volonté de soutenir et de renforcer la relance de ses opérateurs et de ses artistes sur le plan international.  En outre, cette crise nous a montré qu’il était aussi possible de saisir cette période comme une opportunité pour repenser la manière dont nous consommons et diffusons la culture et d’étudier comment les métiers de la Culture et de la création pourraient se réinventer au niveau international. C’est pourquoi il est plus que nécessaire de maintenir les créateurs au travail, dans une perspective de soutien à la recherche et à l’innovation, de transversalité, de création et de réinvention des pratiques.»

1771
1890
Inondations en Wallonie
Numéro d'urgence
Indépendants & PME
Toutes les mesures de soutien