Le Gouvernement wallon doit être stable. Georges-Louis Bouchez, porte-parole du MR durant la campagne électorale, veut également que, s’il y a un soutien de la société civile, les acteurs soient représentatifs de l’ensemble des citoyens. En outre, un Gouvernement minoritaire ne fonctionnerait pas en Wallonie pour 2 raisons.

Les acteurs de la société civile proposés par Ecolo ne sont pas représentatifs

Pour rappel, le fait que des politiques viennent de la société civile n’est pas une nouvelle idée. En effet, Sabine Laruelle vient d’un syndicat agricole et Koen Geens est avocat et professeur d’université. Dès lors, ce n’est pas un mécanisme neuf comme le suggèrent certains.

Georges-Louis Bouchez émet 2 remarques à l’égard d’un Gouvernement “coquelicot” (majorité minoritaire PS-Ecolo accompagnée d’acteurs de la société civile). Tout d’abord, les acteurs de la société civile proposés par Ecolo ne sont pas représentatifs. Il n’y a aucune organisation patronale, aucune référence au monde agricole ni aux professions libérales. Autrement dit, les acteurs proposés par Ecolo sont restreints alors que la société civile doit être représentative de l’ensemble des Wallons.

Ensuite, la société civile doit être entendue, et non juste écoutée. Il est nécessaire d’avoir une majorité au Parlement wallon pour transformer ces revendications en décrets.

Les partis connaissent déjà les revendications de la société civile

Pour Georges-Louis Bouchez, plus les Gouvernements intègrent les citoyens, mieux c’est. Cependant, lors de l’élaboration de leurs programmes, les partis ont déjà reçu énormément d’associations et de mémorandums. Par conséquent, les partis connaissent déjà, en grosse partie, les revendications de la société civile.

En outre, Georges-Louis Bouchez ne veut pas que ce mécanisme cache l’élément fondamental qu’est la majorité large. Quels que soit les partenaires autour de la table, le MR considère que la responsabilité politique actuelle est de gouverner de manière stable.

Un Gouvernement stable pour s’attaquer correctement aux problèmes

Un Gouvernement minoritaire, prôné par Ecolo, ne sait pas forcément voter de décrets. Dès lors, il ne peut pas prendre des réformes structurelles dont la Wallonie a besoin. Or, la Wallonie a besoin de s’attaquer rapidement à ses problèmes budgétaires. En effet, le déficit de la Communauté française va exploser. Les prévisions annoncent une augmentation du déficit de 4 milliards d’euros dans les 5 prochaines années.

Un Gouvernement minoritaire ne fonctionnerait pas en Belgique

Neuf pays européens sur 28 ont un Gouvernement minoritaire. Toutefois, la situation de la Belgique est différente de ces pays pour 2 raisons. Premièrement, la Belgique a un Parlement de législature. Le Parlement wallon est élu pour 5 ans et il n’est pas possible d’avoir des élections anticipées au niveau régional. Deuxièmement, un député soutenant ce Gouvernement minoritaire peut se retourner et stopper cette “majorité” fragile. Par conséquent, ce Gouvernement peut être privé de voter tout décret pendant 5 ans.

Être responsable vis à vis des citoyens

Les partis politiques ont une responsabilité à l’égard des citoyens. Georges-Louis Bouchez souhaite que les partis se concentrent sur leurs convergences plutôt que sur leurs différences.

Ceci pourrait vous intéresser: