Que fait le gouvernement pour les pensionnés ?

23 décembre 2015

 

Les pensionnés sont-ils oubliés par le gouvernement fédéral ? Pas du tout. Les mesures décidées dans le cadre de la réforme fiscale augmenteront leur pouvoir d’achat. Le ministre Daniel Bacquelaine vous explique pourquoi, exemples à l’appui.

Quelle augmentation, et pour qui ?
Tout d’abord, au mois de mai 2015, le  pécule de vacances de tous les pensionnés a été augmenté de 15% par rapport à 2012.
Ensuite, en juin 2015, la pension minimum des pensionnés ayant eu une carrière mixte de travailleur salarié et de travailleur indépendant a été alignée, pour la carrière prestée comme salarié, sur la pension minimum des travailleurs salariés.

Le 1er septembre 2015, les pensions minimums des travailleurs salariés et des travailleurs indépendants ont été augmentées de 2%.  Même augmentation pour le montant de base de la Garantie de Revenus aux Personnes Âgées (GRAPA) ainsi que pour les montants payés au titre de Revenu Garanti aux personnes âgées. Les pensions qui ont pris cours avant 1995 ont été majorées de 1% et les pensions qui ont pris cours en 2010 ont été augmentées de 2%.
Finalement, à partir du 1er janvier 2016, les pensions qui ont pris cours en 2011 seront augmentées de 2%. En outre, les différences qui subsistent entre les pensions minimum des travailleurs indépendants et celles des travailleurs salariés seront supprimées à partir du 1er août 2016.
Comment est-ce possible ?

Le gouvernement fédéral a décidé d’utiliser l’enveloppe bien-être à 100%. Cette enveloppe permet de maintenir un lien entre le montant des allocations sociales et des pensions et le coût de la vie. A l’époque du gouvernement Di Rupo, elle n’était que partiellement utilisée. La revalorisation de cette enveloppe bien-être a permis à de nombreux pensionnés d’augmenter leur pouvoir d’achat, en particulier ceux disposant d’une petite pension. Le ministre des Pensions Daniel Bacquelaine a ainsi consacré près d’un demi-milliard d’euros en 2015 et 2016 à la revalorisation des pensions, soit plus du double des montants réservés aux pensions sur la période 2013-2014 !

Réforme fiscale : pour les pensionnés aussi ?


Grâce à sa réforme fiscale, le gouvernement fédéral veut récompenser ceux qui travaillent en augmentant leur pouvoir d’achat. Pour augmenter le pouvoir d’achat, le gouvernement fédéral recourt à diverses baisses d’impôts, dont la suppression de la tranche d’imposition à 30%. Cette mesure profitera à un million de pensionnés qui pourront bénéficier d’une réduction d’impôts pouvant aller jusqu’à 184 € par an ! Un montant de 50 millions d’euros complémentaire, permettra, dès 2016, de revaloriser les pensions les plus basses.
Et les nouvelles taxes ?
Pour financer la réforme fiscale, le gouvernement fédéral a souhaité cibler des comportements nuisibles pour la santé et l’environnement. Pour échapper à ces taxes, il suffit donc d’adapter son comportement. Ainsi, les accises sur le diesel vont augmenter progressivement, mais celles sur l’essence vont baisser. Les accises sur l’alcool et le tabac vont également augmenter. Des mesures qui n’auront pas d’impact sur le budget des non-fumeurs ou des gens qui boivent modérément. Par contre, tout le monde est effectivement impacté par la hausse de la TVA sur l’électricité, qui représente un surcoût d’environ 100 euros par an par ménage. Or, le gain en pouvoir d’achat est supérieur à ce montant comme le démontrent les exemples suivants.
Exemples :
1) Sabine perçoit, depuis le 1er avril 2010, une pension d’isolée qui est, au 1er janvier 2015, de 18.000 € imposable par an.
Adaptation au bien-être
Son pécule de vacances a été augmenté en mai 2015 et est passé de 668,64 € à 708,04 €, soit une augmentation brute de 39,40 €. La pension de Sabine ayant pris cours en 2010, elle a par ailleurs été augmentée de 2% au mois de septembre 2015.  Sa pension est désormais de 18.360 € bruts par an. La pension nette annuelle totale (y compris le pécule de vacances) est passée de 16.673,30 € à 16.912,94 €.
Tax-shift

La suppression de la tranche d’impôt de 30% aura pour conséquence que Sabine bénéficiera en outre d’une réduction d’impôt de 184 €.  
?     Gain total net = 423,64 €
______________________________________________________________________________
2) Robert  perçoit, depuis le 1er septembre  2009, une pension minimum au taux ménage après 40 années de carrière.  Le montant brut imposable de sa pension est, au 1er janvier 2015, de 14.973,08 €.  
Adaptation au bien-être
Son pécule de vacances a été augmenté en mai 2015 et est passé de 835,81 € à 885,07 €, soit une augmentation de 49,26 €. La pension de Robert étant une pension minimum, elle a par ailleurs été augmentée de 2% au mois de septembre 2015.  Sa pension est désormais de 15.272,59 € par an.
Tax-shift
Rien ne change pour Robert.  Il ne payait pas d’impôts et il n’en payera pas davantage avec la suppression de la tranche à 30%.
?     Gain total net = 348,77 €
__________________________________________________________________________________
3) Thomas  perçoit, depuis le 1er novembre  2012, une pension minimum au taux ménage après 27 années comme salarié et 14 années comme indépendant (carrière mixte).  Le montant de sa pension brut imposable est, au 1er janvier 2015, de 14.332,31 €. 
Adaptation au bien-être

Son pécule de vacances a été augmenté en mai 2015 et est passé de 822,80 € à 871,29 €, soit une augmentation de 48,49 €.  La pension de Robert étant une pension minimum pour carrière mixte, il bénéficie par ailleurs, depuis le mois de juin 2015, de la majoration spécifique prévue pour carrière mixte.  Sa carrière comme salarié lui donne, depuis cette date, droit au montant de la pension minimum comme travailleur salarié.  Il bénéficie en outre, depuis le mois de septembre 2015, de la revalorisation de 2% octroyée sur les pensions minimums. Sa pension est désormais de 15.654,40 € bruts par an.
Tax-shift
Rien ne change pour Thomas.  Il ne payait pas d’impôts car il bénéficiait du quotient conjugal et il n’en payera pas davantage avec la suppression de la tranche à 30%.
?    Gain total net = 1.370,58 €
__________________________________________________________________________________
4) Valérie  perçoit, depuis le 1er novembre  2007, une pension au taux isolé qui est, au 1er janvier 2015, de 19.200 € brut imposable par an.  
Adaptation au bien-être
Son pécule de vacances a été augmenté en mai 2015 et est passé de 668,64 € à 708,04 €, soit une augmentation brute de 39,40 €. La pension brute annuelle totale (y compris le pécule de vacances) est passée de 19.868,64 € à 19.908,04 €.  La pension nette annuelle est passée de 17.393,30 € à 17.416,94 €.
Tax-shift

La suppression de la tranche d’impôt de 30% aura pour conséquence que Valérie bénéficiera d’une réduction d’impôt de 184 €.  
?     Gain total net = 207,64 €

Photos

20 février 2018

Réunion des élus locaux - Wavre - 20.02.18

Toutes les photos

19 février 2018

Réunion des élus locaux - Hainaut - 19.02.18

Toutes les photos

Programme

Notre programme

Découvrez notre Manifeste et notre programme 2018

Programme complet