Le député et échevin MR bruxellois Alain Courtois veut lutter contre la mendicité mafieuse. Il réclame aussi la délocalisation administrative du parc Maximilien. Ce sont des priorités du MR pour la prochaine législature communale.

Plus de règles pour la mendicité

Les habitants de Bruxelles ne peuvent pas y échapper. Le piétonnier, par exemple, accueille quotidiennement de nombreux mendiants. Il y a de la mendicité involontaire. Les accidents de la vie peuvent concerner tout le monde et la situation peut très vite dégénérer. Cette mendicité involontaire suite à un accident de vie est facilement reconnaissable.

Néanmoins il existe aussi une autre mendicité dans le centre-ville de Bruxelles… Dérangeante car professionnelle. C’est un véritable problème que dénonce Alain Courtois.

Un trouble à l’ordre public

La volonté est d’agir contre la mendicité professionnelle et organisée qui est facilement reconnaissable. Aussi, cette mendicité est un trouble à l’ordre public. Ce qui nécessite plus de verbalisations de la part des policiers. Il y a plus de 100 personnes qui exercent cette activité d’une façon mafieuse.

Rendre le parc Maximilien à ses habitants

Depuis des mois maintenant, le parc Maximilien est devenu un point de chute pour les transmigrants. Les habitants de ce quartier ne peuvent plus jouir de leur parc librement. C’est une situation qui ne peut pas durer éternellement. Une solution serait de délocaliser administrativement le parc Maximilien au centre fermé 127bis de Steenokkerzeel. Alain Courtois y es totalement favorable.

Alain Courtois est par ailleurs revenu sur un autre de ses thèmes de campagne : l’uniforme scolaire à l’école. Il s’agit pour lui d’un moyen de réduire les inégalités entre les enfants. Cela permettrait aussi de lutter contre certaines incivilités. On sait par exemple que certains enfants sont victimes de harcèlement ou de violence à cause des vêtements qu’ils portent…

Découvrez notre bilan
Cliquez ici
Découvrez notre bilan
Cliquez ici