Charles Michel a été élu Président du Mouvement Réformateur le 28 janvier 2011, et est entré en fonction le 14 février 2011.

C'est une étape dans le parcours déjà long pour un homme politique qui a aujourd’hui 36 ans et qui fut le plus jeune Ministre de l'histoire de notre pays  à 24 ans.

Né à Namur le 21 décembre 1975, fils de Martine et de Louis, frère de Mathieu, Charles voulait d’abord devenir motard dans la police. Il se voyait aussi parfois artiste. Et aussi avocat. Ce qu'il devint finalement. L'activité politique avait cependant précédé celle des plaidoiries.

Dès sa prime adolescence, Charles assistait avec plaisir aux congrès et autres meetings, distribuant des tracts, donnant un coup de main ça et là.

Nous le retrouvons à seize ans membre de la Fédération des Jeunes Réformateurs Libéraux de Jodoigne. Il en sera le Président de 1992 à 1999.

Il se présente alors pour la première fois aux élections à l'occasion des provinciales de 1994. Il décroche directement un siège au Conseil provincial du Brabant wallon, l'année suivante.

C'est au même moment qu'il entame des études de droit à l'ULB, il obtient sa licence de droit de l'ULB et de l'Université d'Amsterdam en 1998. La même année, il sera le plus jeune stagiaire avocat inscrit au barreau de Bruxelles.

Candidat aux élections fédérales de 1999 pour le Brabant wallon, il est élu à la Chambre des Représentants. Dans le cadre de son mandat, il participe notamment à la commission d'enquête sur la dioxine.

Sa carrière a connu un véritable coup d'accélérateur lorsqu'en 2000, succédant à Jean-Marie Séverin, il devient Ministre wallon des Affaires intérieures et de la Fonction publique. Durant son mandat, il réforme les provinces, les intercommunales et le fonds des communes et il instaure un Code wallon de la Fonction publique.

En 2003, il est réélu aux élections fédérales. En 2004, il devient le porte-parole du MR et également échevin des Régies et de l'Urbanisme de la Ville de Wavre avant d'en devenir le bourgmestre en 2006.

Après les élections fédérales de 2007, où il obtient le taux de pénétration francophone le plus élevé, il devient Ministre de la Coopération au Développement et le reste jusqu'en 2011 lorsqu'il est élu Président du MR face à Daniel Bacquelaine avec 54,75% des voix. Il est entré en fonction le 14 février 2011.

Ce jour-là, la plus longue crise politique de notre histoire… en est déjà à son 240ème jour. Charles Michel s'emploiera alors à renouer les fils du dialogue institutionnel pour qu'enfin en septembre 2011, la 6ème Réforme de l'Etat soit conclue et qu'en décembre 2011, le nouveau gouvernement fédéral attendu depuis plus de 540 jours soit porté sur les fonts baptismaux.

Nous ne parlerons pas de la vie privée de Charles. C'est son jardin secret. A juste titre. Charles aime aussi, outre la politique, les croquettes aux crevettes, le tennis et le squash, mais dans quel ordre, à vous de deviner...

Né le 21 décembre 1975

Compétences actuelles :

  • Président du Mouvement Réformateur depuis le 14 février 2011
  • Bourgmestre de Wavre depuis 1er décembre 2006
  • Député fédéral depuis juin 1999
  • Avocat au barreau de Bruxelles depuis 1998

Etudes :

  • Licencié en droit (U.L.B. – Universiteit van Amsterdam 1998)

Activités politiques :

  • Député fédéral (depuis juin 1999)
  • Ministre de la Coopération au développement (décembre 2007-février 2011)
  • Echevin des Régies et de l'Urbanisme (juillet 2004 - novembre 2006)
  • Ministre wallon des Affaires intérieures et de la Fonction publique (octobre 2000 juillet 2004)
  • Vice Président du Conseil provincial (1995 1999)
  • Conseiller provincial du Brabant wallon (1994–1999)


retour

 
 
Succès de foule à l’apéro MR de Libramont

Ce dimanche, le MR s'est mobilisé lors...


en savoir plus

Une politique qui encourage le sport.

Ce matin, Alain Courtois était l'invité...


en savoir plus

N'attendons pas 500 jours pour un gouvernement

Ce matin, Damien Thiery était l'invité...


en savoir plus


Désolé, aucun événement n'a pu être trouvé.