Les commerçants reçoivent davantage d’aides. Willy Borsus, Ministre-président de la Région wallonne, précise les conditions d’octroi des indemnités pour les commerçants ayant des travaux dans leur voirie. De nombreux dossiers sont à l’agenda en Wallonie, notamment concernant le plan formation/intégration et le bail à ferme.

“On a fait le choix de la maturité politique”

Concernant le Parlement wallon, des discussions ont eu lieu dernièrement, notamment avec avec les groupes de la minorité parlementaire. “On a fait le choix d’une maturité politique”.

Selon Willy Borsus, un cadre permet au Parlement de travailler et de se pencher sur plusieurs textes importants pour la Wallonie.

Le Ministre-président ajoute que deux importantes réformes ont malheureusement été abandonnées: la réforme des Aides à la Promotion de l’Emploi (APE) et l’assurance autonomie.

De nombreux dossiers à l’agenda

Plusieurs dossiers sont à l’agenda. Au programme notamment: le plan formation/intégration, le bail à ferme, la sécurité routière, et une indemnisation plus rapide lors de calamités naturelles.

Certains dossiers comprennent également des textes incluant des clauses sociales et environnementales dans les marchés publics. D’autres dossiers visent la mise en place de réseaux par quartier/ville pour du photovoltaïque.

Indemnités pour les commerçants en cas de travaux sur la voirie: jusqu’à 100€/jour

Le commerçant ayant des travaux dans sa voirie peut recevoir jusqu’à 100€/jour pendant maximum 60 jours. Il existe plusieurs conditions pour recevoir les indemnités. Tout d’abord, le commerce a une activité physique qui nécessite un déplacement. Ensuite, l’accessibilité vers le commerce est compromise. Enfin, le chantier doit durer minimum 20 jours.

En outre, la procédure administrative pour recevoir les indemnités est simplifiée.

Installer des bureaux de vote dans les maisons de repos

Willy Borsus précise d’abord que de tels dispositifs existent, grâce à l’initiative de Valérie De Bue. “Je suis favorable à tout ce qui facilite l’expression démocratique.

Ensuite, pour le Ministre-président, le droit démocratique doit s’appliquer en toute transparence, et ce dans le strict respect des conditions de chacun et avec un maximum de facilité.

Enseignement: allongement du tronc commun jusque la 3e secondaire, le MR est contre

Pour Willy Borsus, il faut permettre aux jeunes de pouvoir plus rapidement être en contact direct avec les métiers. La découverte des métiers techniques est primordiale, notamment en allant dans l’entreprise.

Les jeunes Wallons possèdent énormément de talents et les entreprises en sont demandeuses.