Il y a 2 semaines, un scandale éclaboussait le football professionnel belge. L’enquête, toujours en cours, a révélé des suspicions de fraude et de corruption parmi une série d’acteurs liés au ballon rond. Denis Ducarme, ministre fédéral des Classes moyennes, veut régler les problèmes de déontologie et de corruption dans ce secteur. Il évoque également les dispenses de cotisation sociale pour les indépendants.

Football: mettre en place un Ordre de déontologie

Pour Denis Ducarme, la création d’un Ordre, comme il en existe pour plusieurs professions, peut amener davantage de déontologie. Un tel institut a la capacité de réduire la corruption dans le monde du football belge. Tous les agents seraient dans l’obligation de s’y inscrire.

Plusieurs rencontres, notamment avec Marc Coucke, président de la Pro League, sont mises en place afin d’avancer dans l’élaboration de cet ordre.

Plus de transparence dans les contrats

Aujourd’hui, les joueurs ne sont pas assez protégés selon le ministre des Classes moyennes. Ils sont trop dépendants de leur agent. Les contrats ne sont pas assez clairs. Idem pour les parents qui ne savent pas toujours pour quoi leur enfant signe. Il faut des critères rigoureux pour la protection des footballeurs mineurs. Les Régions doivent aller plus loin en la matière.

Le milieu footballistique est un secteur par lequel transite beaucoup d’argent. Denis Ducarme veut gérer les flux financiers et rendre ces transactions plus transparentes.

Des facilités administratives pour les demandes de dispense de cotisation sociale

Il faut aider les indépendants en difficulté. Désormais, le procédé aboutira après 1 mois au lieu des 6 à 9 mois prévus actuellement en cas de coup dur.

Enfin, Denis Ducarme ajoute que le MR n’a jamais fait autant pour le statut social des indépendants. Un demi millard par an a été investi pour les Classes moyennes.