Sécurité

Armée belge : le nombre de généraux francophones en hausse.

Par 12 janvier 2015 Pas de commentaire

Ce mercredi 07 janvier, Denis Ducarme a accordé une interview au journal L’Avenir. Le Chef de groupe MR à la Chambre s’est exprimé sur le dossier de la défense, soulignant au passage quelques priorités du MR.

Interpellé sur les économies à réaliser dans le secteur de la Défense, Denis Ducarme a indiqué la volonté du MR de préserver la base de Florennes. Il a affirmé que le fleuron francophone ne serait absolument pas touché. « Des économies importantes vont être faites sur la Défense. Un plan stratégique sera présenté par le ministre Vandeput. Je ne ferai pas cet exercice. Mais une chose est certaine : on ne touchera pas à la base de Florennes. Le MR se porte garant. Florennes est un fleuron francophone. Il y a là un Savoir-faire, une efficacité et un symbole. Pas question d’y toucher. » Le député MR a également souligné la tendance de plus en plus paritaire de la répartition des responsabilités au sein de l’armée. Rapellons que dans un passé récent, 80% des généraux étaient néerlandophones. « Si on totalise l’ensemble des généraux, nous parvenons enfin à un équilibre 60 % de néerlandophones et 40 % de francophones. Par ailleurs, l’élément fort c’est l’arrivée, il y a quelques semaines, du général Deconinck à la tête de la composante Terre qui compte 12000 hommes. Sur les 25000 hommes opérationnels que compte notre armée, un sur deux est désormais dirigé par un commandant francophone. Ça n’était plus arrivé depuis 2005. » Pour le MR, l’équilibre linguistique reste une priorité de taille : « L’équilibre linguistique fait l’objet de notre vigilance. Je suis et je resterai l’œil, non pas de Moscou, mais de la Toison d’or sur cette question. Je surveille ça de près. Le MR ne lâchera pas prise. La Flandre l’a compris. »