Skip to main content
Programme 2024

L’avenir S’ÉCLAIRE

Découvrez le programme du MR, voté lors du congrès du 4 février au WEX.

15 bonnes raisons
de voter MR

Plus de pouvoir d’achat pour les gens qui travaillent

Pour permettre à ceux qui travaillent de conserver un salaire net supérieur à ce que touchent les allocataires sociaux, le MR veut rehausser la quotité exemptée d’impôt au niveau du revenu d’intégration sociale, soit 15.156 € par an. Cela signifie qu’un taux de taxation de 0% s’appliquerait aux revenus jusqu’à ce niveau. Notre engagement est d’offrir une différence d’au moins 500 € nets par mois entre les revenus du travail et les revenus d’allocations sociales.

Des réductions d’impôts pour garantir l’accès à la propriété

Le MR souhaite encourager l’investissement immobilier. Nous voulons poursuivre la réduction des droits d’enregistrement et proposer un taux de 3% pour l’acquisition d’une habitation propre et unique. Le MR veut également geler le montant du précompte immobilier pour qu’il cesse d’augmenter et tendre vers sa suppression pour le logement d’habitation principal, en particulier pour les logements moyens et modestes.

Davantage de personnes au travail pour renforcer la solidarité

Le MR veut instaurer une prime à l’emploi pour les métiers en pénurie dont le salaire est inférieur au salaire moyen. Nous voulons aussi limiter les allocations de chômage à deux ans (sauf pour les personnes de plus de 55 ans), en les augmentant durant les six premiers mois et en renforçant l’accompagnement pour accélérer le retour au travail, y-compris pour les bénéficiaires du CPAS.

Priorité aux parents qui travaillent pour les places en crèche

Nous voulons que celles et ceux qui travaillent aient la priorité dans l’attribution de places en crèche, spécifiquement celles pouvant appliquer un tarif social réduit. De plus nous devons multiplier les structures que ce soit au sein ou en dehors des entreprises. La disponibilité de places en crèche constitue un élément primordial pour garantir la bonne conciliation entre la vie familiale et la vie professionnelle, ainsi que pour la remise à l’emploi.

Un soutien à l’esprit d’entreprendre

Pour les PME, le MR veut réduire l’impôt des sociétés à 15% et porter la déduction pour investissement à 25%. Les indépendants personnes physiques ne seront pas oubliés. Grâce à la déduction entrepreneur, un montant de 20 000 € sera déduit chaque année des bénéfices des indépendants avant application de l’impôt. Le MR veut également renforcer l’éducation à l’entrepreneuriat pour tous les élèves et étudiants (en ce compris sur les différentes sources de financement disponibles et leurs avantages et contraintes respectives).

La transition digitale et numérique, opportunité économique et défi démocratique

Le MR souhaite promouvoir l’éducation numérique dès le plus jeune âge. Parallèlement, il est impératif de renforcer l’intérêt des élèves pour les matières liées aux sciences, à la technologie, à l’ingénierie et aux mathématiques. Le numérique, la cybersécurité ou l’Intelligence Artificielle doivent être des leviers pour stimuler l’emploi, en guidant les personnes inactives vers des secteurs d’avenir. Le MR veut également garantir un accès minimal à Internet, afin de lutter contre la fracture numérique, via des Espaces Publics Numériques ou un taux de TVA réduit sur les services Internet.

Des pensions qui récompensent le travail

Le MR propose d’augmenter la quotité exonérée d’impôt à hauteur du revenu d’intégration sociale, ce qui bénéficiera à tous les pensionnés soumis à l’impôt. Nous proposons également de poursuivre le trajet vers la suppression de la cotisation de solidarité. Le MR veut que toutes les différences dans le calcul de la pension entre les travailleurs indépendants et les salariés soient supprimées. Nous plaidons pour un cadre fiscal stable pour le second pilier de pensions. Nous proposons aussi d’instaurer la pension à mi-temps, ce qui contribuera au relèvement du taux d’emploi des personnes âgées et donc à l’augmentation des pensions.

Des agriculteurs acteurs de la souveraineté alimentaire

Nous voulons simplifier le quotidien des agriculteurs et alléger leurs tâches administratives. Les normes imposées doivent être des résultats à atteindre plutôt que des prescriptions peu adaptées à la réalité de terrain. Nos objectifs sont clairs (revenu décent, souveraineté agricole, compétitivité du secteur, durabilité accrue) et les moyens pour les atteindre doivent être inscrits dans une stratégie à long terme. Nous voulons aussi soutenir le secteur pour développer une communication positive au sujet de l’agriculture. Nous plaidons enfin pour l’instauration de clauses-miroirs dans tous les accords de libre-échange. Il n’est pas normal que nos agriculteurs soient soumis à des normes très élevées et que les pays qui importent en soi exemptés.

Une école où chacun excelle

Le MR souhaite une obligation scolaire dès 3 ans à 18 ans pour permettre aux enfants d’entrer plus tôt à l’école, de les socialiser au mieux et de leur offrir une réelle égalité des chances. Le MR est aussi favorable à une évaluation des apprentissages en fin de 3e et 6e primaires, ainsi qu’à la fin du tronc commun et de la 6e secondaire, avec un niveau d’exigence plus ambitieux et un seuil de réussite à 60%. Nous devons enfin soutenir, encourager et valoriser celles et ceux qui œuvrent au sein de nos écoles. Cet enseignement doit être dispensé par des professionnels formés, plus autonomes, responsables et respectés dans leur action.

La prolongation de nos réacteurs nucléaires et la construction de nouvelles unités

Chaque réacteur nucléaire qui remplace la capacité de centrales électriques au gaz permet d’éviter le rejet de 2 millions de tonnes de CO2 chaque année. Le MR veut prolonger les réacteurs qui répondent aux impératifs de sûreté. Le MR souhaite également construire de nouvelles unités nucléaires aptes à jouer le rôle de base de production électrique et relancer la filière et la recherche nucléaires en Belgique.

Un soutien fiscal pour l’amélioration de la performance énergétique de son logement

Le MR soutient le renforcement des incitants fiscaux et des prêts à taux 0, en donnant la priorité aux  bâtiments les moins performants énergétiquement (dont le PEB est inférieur à C), et un réinvestissement dans les systèmes de chauffage décarbonés comme les pompes à chaleur, après isolation de ces bâtiments. Dans le même temps, il faut harmoniser et objectiver l’indicateur PEB et la méthode de calcul du PEB entre Régions.

Le libre choix de son moyen de transport

Le MR est pour la liberté de choix du citoyen et la neutralité technologique pour autant que la technologie choisie soit respectueuse de l’environnement (véhicules électriques, e-carburants etc.). Il faut dans ce cadre réviser la fiscalité automobile en veillant à ne pas l’augmenter, déployer massivement les bornes de recharge et proposer des solutions de mobilité crédibles aux détenteurs de vieux véhicules.

Une lutte renforcée contre le trafic de drogues dures

Les consommateurs doivent être punis via des sanctions financières plus fortes et placés en détention s’il y a récidive. Nous proposons de permettre, en guise d’alternative, un accompagnement thérapeutique qui serait ordonné par les cours et tribunaux. Il faut également renforcer les patrouilles de policiers dans les quartiers au sein desquels les trafics et la consommation de drogues prolifèrent. Pour les trafiquants, un renvoi direct vers le tribunal doit être la norme.

Une vraie politique de retour pour les personnes en situation irrégulière

Nous devons garantir que l’exécution des ordres de quitter le territoire soit bien effective en cas de décision négative. Dans ce cadre, le MR est favorable à l’augmentation du nombre de places en centres fermés ainsi qu’à la création de nouveaux centres. Il importe également que les demandes d’asile soient traitées en moins de six mois, afin d’éviter que des personnes s’installent durablement sur notre territoire et reçoivent ensuite l’information qu’elles doivent le quitter.

La neutralité de l’Etat, garante de l’égalité et de la liberté

La neutralité de l’État est essentielle pour garantir les libertés individuelles, la coexistence sereine de tous les citoyens et leur traitement équitable. Le MR est opposé aux accommodements raisonnables (horaires distincts pour les hommes et les femmes dans les piscines ou salles de sport, repas adaptés pour des raisons religieuses, lieux de prière sur le lieu de travail etc.). Le MR veut donc inscrire dans la Constitution la neutralité de l’État et l’impartialité de son action. Le MR veut aussi mettre fin à l’insécurité et au chaos générés par l’existence de règlementations contradictoires en matière de port de signes convictionnels, et adopter un cadre légal harmonisé favorable à cette neutralité dans l’apparence pour l’ensemble des employés du secteur public.

Et venez discuter avec VICTOR, notre intelligence artificielle !