Sécurité

Punir plus sévèrement les agressions contre les policiers

Rétablir le respect envers les policiers et rendre plus répréhensibles pénalement les agressions envers les forces de l’ordre et de sécurité : tolérance zéro en ce qui concerne la violence envers les policiers qu’elle soit verbale ou physique.

Consultez les projets de programme
Sécurité

Recruter davantage de policiers

Adapter et renforcer la formation continue des policiers en fonction des spécificités de la criminalité (par exemple pour la technique d’intervention, la connaissance en cas d’incidents chimiques et par rapport à l’évolution de certains phénomènes criminels, etc.).

Consultez les projets de programme
Sécurité

Revaloriser le statut des policiers

Compte tenu des spécificités du métier de policier et des nouveaux risques encourus et l’augmentation de leurs conséquences sur le personnel. Le MR souhaite également simplifier l’accès aux assurances et aux remboursements médicaux en cas de blessures dans le cadre du service. Finalement, il est nécessaire de renforcer le suivi psychologique sur le mal être au travail des policiers.

Consultez les projets de programme
Sécurité

Encourager les synergies et fusions volontaires entre zones de police

Renforcer la coopération policière entre les zones de police et entre le fédéral et le local ; et au niveau européen au sein d’Europol. Les infrastructures doivent être modernisées et les logiciels informatiques uniformisés.

Consultez les projets de programme
Sécurité

Recentrer les policiers sur leurs tâches essentielles

Recentrer le travail des policiers sur leurs tâches essentielles et les libérer de certaines tâches administratives et opérationnelles.

Consultez les projets de programme
Sécurité

Mieux détecter et suivre les personnes radicalisées

Le Gouvernement Michel a mis en place un plan de lutte contre la radicalisation en prison. Deux sections « De-Radex » ont été créées au sein des prisons d’Ittre et Hasselt afin d’isoler les personnes les plus radicalisées. Il y a également les établissements « satellites » dans lesquels sont placés les détenus moins dangereux (Andenne, Lantin, Saint-Gilles, Bruges et Gand).

Consultez les projets de programme

Retour au programme