Après Ecolo, qui prône le communautarisme, c’est au tour d’Emir Kir de déraper. Dans son cas, c’est une récidive puisque l’ancien Secrétaire d’Etat bruxellois avait déjà lourdement terni l’image de la Belgique lors d’une interview à un média étranger où il n’avait pas hésité à comparer notre Pays à l’Allemagne nazie.

Le Mouvement Réformateur condamne toutes les initiatives qui visent à diviser notre population et veut promouvoir les mesures qui permettent le vivre ensemble.

Ainsi, nous prônons:

1. Un parcours d’intégration afin de permettre à chaque arrivant d’apprendre l’une de nos langues nationales afin aussi de faciliter l’accès à l’emploi.

2. De lutter contre les discriminations et particulièrement celles à l’embauche.

3. Le respect des valeurs libérales comme l’égalité femme homme, la liberté religieuse qui est le droit de croire ou de ne pas croire ainsi que de principes comme le bien être animal.

Par ailleurs, contrairement aux propos mensongers de Monsieur Kir, le plan canal est une politique de renforcement des services publics dans des quartiers qui doivent répondre à des défis importants en matière de sécurité, de chômage et de vivre ensemble.

En conséquence, le MR demande à Elio Di Rupo de se ressaisir et de retirer ce tract qui n’a nullement sa place dans cette campagne électorale. Le respect de chacun doit être de mise et les personnes issues de la diversité ne sont pas du « gibier électoral » mais doivent être estimées au même titre que l’ensemble des électeurs.

Georges-Louis Bouchez,
Porte parole de campagne du MR.