À la lecture du ‘Grand Baromètre’, le Ministre des Pensions se réjouit que les Belges indiquent qu’ils sont prêts à travailler jusqu’à 62,3 ans. Il s’agit là d’une avancée significative par rapport à la situation actuelle où l’âge moyen de sortie effective du marché du travail était encore de 60 ans en 2014 selon les chiffres de l’OCDE. Daniel Bacquelaine tient à rappeler qu’un des objectifs de la réforme des Pensions est justement de rejoindre la moyenne européenne qui est de près de 63 ans, afin de tenir compte de l’augmentation de l’espérance de vie.

Le Ministre des Pensions rappelle également que le fait de fixer l’âge légal de la retraite à 67 ans ne signifie pas que tout le monde devrait travailler jusqu’à 67 ans. Aujourd’hui, l’âge légal de la pension est de 65 ans et seuls 10% des Belges travaillent jusqu’à cette âge. Demain, l’âge effectif de départ à la retraite ne sera donc pas de 67 ans.

En relevant les conditions d’âge et de carrière pour partir à la pension, le gouvernement a fixé une plage comprise entre 60 et 67 ans pour le départ à la retraite. Chacun aura donc la possibilité de partir entre 60 et 67 ans en fonction de la durée de sa carrière, de la pénibilité de sa fonction ou de sa volonté de continuer à travailler.

En ce qui concerne le montant de la pension, l’objectif est de poursuivre les réformes afin de revaloriser les pensions et d’augmenter le taux de remplacement (rapport entre la pension et le dernier salaire). Pour y arriver, le gouvernement a renforcé le premier pilier en augmentant la durée moyenne de carrière qui était en Belgique de 32 ans, soit la plus basse de tous les pays européens.

Le gouvernement a également pris des initiatives pour généraliser le deuxième pilier.

Depuis l’arrivée du gouvernement Michel, les pensions minimum ont été augmentées de 98 euros par mois pour les salariés et de 160 euros par mois pour les indépendants.

Pour le Ministre Daniel BACQUELAINE : « Les résultats du sondage vont dans le sens des réformes entreprises et confirment la nécessité de ces réformes. En effet, le but de la réforme des pensions est justement d’assurer la protection sociale des Belges et de garantir une pension décente pour nos enfants et nos petits-enfants. Notre ambition est de garantir un taux de remplacement plus élevé aux pensionnés. Avec la réforme en cours, cette ambition va devenir une réalité. »

20 bons chiffres du gouvernement fédéral
Découvrir
20 bons chiffres du gouvernement fédéral
Découvrir