Les Ministres De Backer (Agenda numérique) et Bellot (Mobilité) ont investi quatre millions d’euros dans 15 projets pour soutenir des initiatives qui, au travers de la numérisation et des open data, ont une influence positive sur la mobilité belge.

 

En présence du Ministre de la Mobilité et de l’actuel Ministre de l’Agenda numérique, ainsi que de son prédécesseur, les 15 lauréats du Smart Mobility Call se sont vu offrir la possibilité de présenter aujourd’hui leur projet gagnant.

 

La présentation des lauréats et de leurs projets s’est déroulée dans un lieu symbolique : BeCentral, là où l’innovation et la numérisation occupent une place centrale, au cœur du réseau ferroviaire belge.

 

Smart Mobility Call, un appel à projets doté d’un budget total de 4 millions d’euros lancé en juin 2018, vise à soutenir des initiatives numériques prometteuses en matière de mobilité. L’objectif est double : améliorer la mobilité et stimuler l’utilisation d’open data à des fins de mobilité. Parmi les 137 projets qui ont été déposés, un jury professionnel et indépendant en a finalement désigné quinze comme lauréats. Les quinze projets sélectionnés couvrent différents domaines : planificateurs d’itinéraire intelligents, initiatives open data et alternatives de mobilité durables.

 

François Bellot, Ministre de la Mobilité : « Le succès de cette première édition, qui a récolté pas moins de 137 projets, démontre que le secteur grouille de bonnes idées de projets combinant mobilité et nouvelles technologies. Les projets gagnants du premier Smart Mobility Call sont les uns et les autres particulièrement concrets en termes de solutions de mobilité numérique. Le premier appel à projets fut donc un succès et illustre qu’il faut poursuivre sur la voie de la collaboration entre les pouvoirs publics, d’une part, et les concepteurs, d’autres part. »

 

Philippe De Backer, Ministre de l’Agenda Digitale: “L’ambition doit être de se déplacer du point A au point B comme une évidence. Avec le Smart Mobility Call on fait appel à la créativité de nos entrepreneurs. Quinze solutions de mobilité digitales et innovatives nous aideront à remettre le pays en mouvement.”

 

Alexander De Croo, Ministre des Finances et ancien ministre de l’Agenda numérique : “Si l’on ne veut pas stagner, il faut être intelligent. À l’aide d’applis innovantes et de solutions numériques, nous remettons en marche notre pays. Miser sur des moyens de transport alternatifs nous permet de mieux tenir compte de l’environnement. Un win-win total.”

 

Quatre systèmes de planification d’itinéraire multimodaux (avec ou sans possibilité de paiement)

  • Intermodal Routeplanner en open source – Open knowledge Belgium : planificateur d’itinéraire multimodal et open source (basé sur iRail, qui ne faisait que la SNCB). Ce type d’API peut être intégrée dans n’importe quel site ou autre app.
  • Interoperable Multimodal Route Manager – TEC : la société Nextride sera chargée de faire évoluer sa plateforme pour intégrer toutes les données en temps réel et statiques des quatre opérateurs de transport. Celle-ci pourra être intégrée chez chaque opérateur de transport. On aura donc un route manager interopérable entre les quatre opérateurs de transport public.
  • Pikaway – Lab Box : Pikaway est un planificateur d’itinéraire intégrant en une application toutes les formes de mobilité, il permettra également de payer pour les différents modes de transport pour un voyage end-to-end. Le système pourra également facturer les différents modes selon le plan salarial de l’entreprise (budget mobilité, plan cafeteria, etc.).
  • My Shift ! – KBC : intégration de l’application Olympus, développement d’un lien de paiement avec l’application KBC, intégration des données de Be-Mobile pour la planification d’itinéraire. Résultat : un package complet fourni par Olympus qui permet de gérer et financer ses trajets quotidiens ou occasionnels. La communauté d’un million d’utilisateurs a convaincu le jury de l’impact potentiel sur la mobilité.

Trois projets de création et de visualisation d’open data

  • CoCo (Crowd Counting) – Transport & Mobility Leuven : création de réseaux de comptage avec, pour commencer, un pilote à Kessel-Lo. Les citoyens pourront effectuer des comptages routiers en fixant derrière leur fenêtre des capteurs bon marché spécialement conçus à cet effet. Après ce pilote, ce réseau de capteurs de comptage sera étendu à 5 réseaux embryonnaires supplémentaires dans d’autres villes et communes. Tout le système API sera ouvert (réutilisable) à tous ceux qui le souhaitent (hors coût des capteurs). Solution facile et sociale pour produire des données open data de qualité, mises à jour…
  • Open data Mobility Dashboard – Waylay NV : le projet consiste à rendre facilement consultables et visibles des open data comme les places de parking disponibles, les infos trafic en temps réel sur les grands axes, les infos sur les transports en commun, etc. Dans le cadre du projet, un baromètre sera réalisé pour Brussels Airport, le port d’Anvers et la Région de Bruxelles-Capitale.
  • Open Velopark Platform Belgium – VVSG/Fietsberaad : création d’une plateforme intégrant toutes les données de places de parking disponibles pour les vélos (électriques). Objectif : garantir aux usagers vélo qu’il auront une place de parking libre sur leur lieu de destination pour favoriser le transfert modal. Sur la même idée qu’un projet mené aux Pays-Bas, les associations cyclistes de tout le pays, associées à la société IMEC, proposent de relever et publier toutes les données de parking en Belgique (possibilité d’intégrer ces informations sur les sites de chaque autorité publique).

Huit projets visant les modes durables et/ou innovants

  • The Bike to Work 2022 Project – Fietsersbond : création d’une application et d’un site web pour aider/encourager les employés à effectuer leurs déplacements à vélo pour se rendre au travail. A l’aide d’incitants, de campagnes marketing, mais aussi d’open data, le projet prévoit de donner toutes les informations nécessaires pour aider les employés à opérer un modal shift.
  • Transport par drone de matériel médical entre hôpitaux – Helicus :promouvoir un transport vert et durable de matériel médical par drone, une livraison à temps et de façon prévisible étant importante pour sauver des vies. Le projet sera composé de vols tests sur terrain privé mais aussi de mises en situation pratiques sur 10 corridors entre différents hôpitaux.
  • Mise en production du projet Flowbikes : ce projet vise à promouvoir le trajet domicile-école à vélo pour les adolescents, en digitalisant tout le trajet et l’ensemble de l’environnement.
  • Troty scrl : service de trottinettes partagées visant à améliorer la mobilité douce en centre-ville.
  • Hytchers : solution de mobilité qui fait le lien entre l’adresse de livraison, les lieux de livraison tiers et les livreurs afin d’éviter des trajets inutiles, avec un détour maximal de six minutes par rapport au trajet initial. L’objectif est de combattre le congestionnement du trafic via une décentralisation des lieux de livraison.
  • MOBIT Smart lock for bike sharing interface with MOBIB Card : solution de mobilité pour le “last mile” qui consiste à lier le partage de vélos aux transports en commun, en intégrant notamment la réservation de vélos sur la carte Mobib.
  • Mobility Optimizing Platform for Businesses – Locus Service : outil développé pour les entreprises dans lequel elles peuvent charger toutes les données disponibles de leurs employés pour calculer et visualiser toutes leurs informations de mobilité. En retour, la plateforme donne des informations à l’entreprise afin qu’elle puisse saisir de nouvelles opportunités pour un modal split/shift, et formule des recommandations pour composer une politique de mobilité sur mesure pour ses employés.
  • Naarjobs.be– Nazka Mapps bvba : développement d’un service de données et d’un outil cartographique convivial faisant appel à la technologie web pour mettre en lumière l’accessibilité multimodale des emplois. La carte numérique visualise géographiquement les emplois qui sont vacants et précise, à l’intention des demandeurs d’emploi et des job coaches, quelles sont les options de transport possibles. Elle permet ainsi de réduire le frein de la mobilité et de l’accessibilité lorsqu’il s’agit de lier des demandeurs d’emploi à des emplois vacants.