1 Wallon sur 4 risque de tomber dans la pauvreté. Ce chiffre est inquiétant et fait réagir le Gouvernement wallon qui propose un nouveau plan de lutte contre la pauvreté.

Un plan de lutte contre la pauvreté

Un isolé risque de tomber dans la pauvreté avec moins de 1100 € par mois. Pour un couple avec deux enfants, ce chiffre est de 2300 €. Ces chiffres de pauvreté ne peuvent pas nous laisser indifférents. D’où la réaction du Gouvernement wallon qui a travaillé sur un plan. Celui-ci, afin de lutter contre la pauvreté, agit sur l’emploi, la formation, les familles monoparentales, etc.

Agir globalement

Comme indiqué ci-dessus, la lutte contre la pauvreté doit s’organiser à grande échelle et par différents biais. La réponse à la pauvreté doit être plurielle et mobiliser tout le monde. C’est ainsi que tous les aspects de la vie quotidienne doivent être concernés par cette lutte.

C’est pour cela que le Gouvernement veut agir positivement sur les coûts de l’énergie et avancer les primes régionales pour rénover son logement. Le Gouvernement va également augmenter les montants possibles à emprunter à taux zéro pour les rénovations de logement. Effectivement, les dispositifs Ecopack et Rénopack sont fusionnés. Concrètement, le plafond de l’aide passe de 30.000 € à 60.000 €. Les prêts à taux zéro sont accessibles aux ménages bénéficiant d’un revenu annuel brut de de maximum 93.000 €.

En plus de cette augmentation de plafond, il y a également une augmentation de la durée de remboursement. Celle-ci passe de 15 à 30 ans.

Par ailleurs, le Gouvernement wallon veut également agir sur l’accès à la propriété pour les jeunes. C’est ainsi qu’une nouvelle catégorie de prêt à taux zéro voit le jour. Celle-ci permettra de financer les frais d’achat.

Enfin, le plan prévoit également d’agir sur les maisons médicales, les plateformes de banque alimentaire, la distribution des invendus alimentaires, etc.

Découvrez notre bilan
Cliquez ici
Découvrez notre bilan
Cliquez ici