Le MR conteste la méthode utilisée par le PS et Ecolo pour la formation d’un gouvernement minoritaire “Coquelicot”. Pour Jean-Paul Wahl, chef de groupe MR au Parlement wallon, et Willy Borsus, Ministre-président wallon, la Wallonie a besoin d’une majorité stable.

En outre, Jean-Paul Wahl met en doute plusieurs propositions de la note commune du PS et d’Ecolo. Il souhaite également que les partis arrêtent les mesquineries et se concentrent davantage sur le futur de la Wallonie. Willy Borsus ajoute que la création d’emplois dans le secteur privé et la suppression du Décret Inscriptions sont des éléments majeurs pour le MR.

Wallonie: le MR est la 2e formation politique

Jean-Paul Wahl rappelle que le MR est la deuxième formation politique en Wallonie. Dès lors, il est normal que les libéraux soient autour de la table de négociations afin d’assumer leurs responsabilités.

Le MR prend acte de la note commune du PS et d’Ecolo. Toutefois, s’il est invité à la table des négociations, le MR amènera également ses propositions.

Société civile: plusieurs institutions n’ont pas été consultées par le PS et Ecolo

Willy Borsus veut redonner du pouvoir d’achat aux citoyens et éviter de nouvelles formes de fiscalité qui frapperaient les travailleurs. En matière de gouvernance, il est également primordial de réduire les coûts de certaines structures.

En outre, PS et Ecolo n’ont pas consulté toute la société civile. En effet, des acteurs majeurs tels que l’Ifapme, l’UCL, TPCV, etc. n’ont pas été concertés. Willy Borsus souligne également que d’autres contributions méritent une attention. Ainsi, l’analyse de l’université de Namur sur les finances de la Communauté française est un élément majeur.

Le MR est contre plusieurs propositions de la note commune de PS et Ecolo

Jean-Paul Wahl revient sur plusieurs propositions de la note commune du PS et Ecolo. Tout d’abord, le chef de groupe est contre l’idée d’avoir 10% de logements à loyer modéré dans chaque commune wallonne. En effet, cela n’a pas de sens d’imposer un même pourcentage dans des communes rurales et des villes.

Les transports gratuits sont une mesure démagogique. Jean-Paul Wahl se questionne sur le financement d’une telle réforme. Le chef de groupe préfère plus de transports de qualité.

Ensuite, concernant la fermeture de l’aéroport de Charleroi la nuit, Jean Paul Wahl veut continuer à réduire les nuisances pour les riverains. Toutefois, il est primordial de ne pas tuer l’activité économique de l’aéroport.

Le décumul intégral semble excessif selon le chef de groupe. Il est important que le parlementaire reste en contact avec la réalité du terrain et de sa commune. Enfin, Jean-Paul Wahl est contre l’allongement du tronc commun jusqu’à la 3e secondaire.

Arrêter les mesquineries et les exclusives en Wallonie et au Fédéral

Jean-Paul Wahl demande d’arrêter les mesquineries. Il fait notamment référence aux attaques sur Charles Michel lors de son élection en tant que président du Conseil européen alors qu’il s’agit d’un poste prestigieux pour la Belgique. Le chef de groupe veut également stopper les exclusives au niveau régional et fédéral (à part avec les extrêmes).

Déficit en FWB: assainir des pratiques et rationaliser des structures

L’université de Namur chiffre le déficit (à politique inchangée) de la Fédération Wallonie-Bruxelles à 600 millions d’euros dès 2020. En outre, il y aura une augmentation de 50% de l’endettement sous la législature qui arrive (à nouveau, à politique inchangée).

Par conséquent, il est primordial d’assainir certaines pratiques et de rationaliser des structures. Willy Borsus préconise également d’étaler dans le temps certaines réformes couteuses afin de ne pas creuser davantage le déficit.

Supprimer le Décret Inscription en Fédération Wallonie-Bruxelles

Pour le MR et Willy Borsus, des éléments doivent changer en matière d’enseignement. En effet, le Décret Inscriptions doit être supprimé car il ne rencontre absolument pas ses objectifs. Ses résultat prouvent qu’il ne crée pas de mixité sociale.

Le Ministre-président souhaite simplifier le travail des directions et des écoles. La pénurie des professeurs est également un problème important.

Plus d’emplois dans le secteur privé

La Wallonie a besoin de manière urgente de plus d’emplois dans le secteur privé. La Région a un taux d’emploi inférieur aux pays européens avoisinants. Il est nécessaire de soutenir divers secteurs en croissance tels que les sciences du vivant, le pharmaceutique, les nouvelles technologies, les aéroports, etc. Ces investissements sont nécessaires pour le développement de la Wallonie.

Enfin, l’économie circulaire est un élément majeur dans la transition énergétique.

 

Ceci pourrait vous intéresser: