Économie & FiscalitéEmploi

Une politique qui incite au travail.

Par 8 janvier 2015 Pas de commentaire

Ce dimanche 04 janvier, Daniel Bacquelaine était l’invité politique de Pascal Vrebos sur RTL. L’occasion de revenir notamment sur l’avenir des pensions de nos concitoyens.

D’entrée de jeu, le ministre des Pensions a indiqué que toute réforme des pensions digne de ce nom se devait d’être accompagnée d’une réforme du travail. C’est en ce sens que Daniel Baquelaine souligne la diminution des charges sur le travail réalisée par le Gouvernement Michel. « La diminution des charges sur le travail permettra aux employeurs de garder les travailleurs plus longtemps. C’est une politique incitative qui permettra de travailler plus longtemps ». Par ailleurs, le Ministre MR a tenu à rappeler que la réforme des Pensions n’aboutira pas à une diminution du montant des pensions. Pour Daniel Baquelaine, la pérennité des pensions des générations futures passera inévitablement par cette réforme responsable et indispensable. Conscient des inquiétudes de certains de nos concitoyens, le Ministre des Pensions a tenu à préciser qu’il ne s’agissait pas de faire travailler tout le monde jusqu’à 67 ans. La mesure n’entre en vigueur qu’en 2030. La durée de la carrière sera toujours de 45 ans et les métiers lourds et les fonctions pénibles devront faire l’objet d’une concertation sociale et bénéficier d’une plus grande flexibilité législative. Interpellé sur les raisons qui ont conduit à la mise sur pied du Gouvernement Michel, Daniel Bacquelaine a rappelé que la Belgique était à deux pas d’une crise institutionnelle suite à la formation d’une coalition de gauche en Wallonie et à Bruxelles avec le FDF, contre le verdict des urnes. La décision du MR d’intégrer une coalition de centre-droit et de former la suédoise a donc permis à la Belgique d’éviter une nouvelle crise. Retrouvez l’intégralité de l’Interview ici .