Le chiffrage des programmes électoraux réalisé par le Bureau Fédéral du Plan confirme que le projet du MR est créateur d’emploi et de prospérité. « Grâce à nos propositions, le taux d’emploi augmenterait de 0,7 point à l’horizon 2024. Les propositions du MR auraient aussi un impact très positif sur le pouvoir d’achat. Tous les ménages verraient leur pouvoir d’achat augmenter de 147 euros net par mois (+4,5 %) et ce, uniquement avec le relèvement de la quotité exemptée d’impôt à 13.500 euros.

Pour le MR, le Pacte National pour les Investissements Stratégique et le Plan Wallon d’Investissements permettront de renforcer cet impact positif des mesures chiffrées par le Bureau du Plan. La hausse des investissements publics soutient en effet la croissance du PIB, de la consommation privée et de l’investissement privé sans effet inflationniste.

« Pour atteindre ses objectifs, le MR mettra l’accent sur la diminution des dépenses publiques. Selon le Bureau fédéral du Plan, ce mode de financement est favorable au PIB et est le plus favorable à la consommation privée », explique Charles Michel.

Le MR propose donc d’instaurer le spending review. « Via la systématisation du principe d’un monitoring de chaque dépense publique, l’argent public dépensé devra répondre à des critères stricts de bonne gouvernance et être utilisé de manière efficace. Cette politique doit permettre d’assurer une réduction des dépenses publiques. Il faut noter qu’en 2017, la Belgique consacrait près de 50% de son PIB aux dépenses publiques primaires contre 44,3% pour l’Europe des Quinze. Le MR pense qu’une analyse pointue de ces dépenses permettra de dégager des marges à hauteur de 4 milliards d’euros sur le plan structurel », détaille le président du MR.

Pour Charles Michel, l’électeur fait donc face à un choix très clair. « Le MR est bien le garant de la croissance et de la création d’emploi face à l’axe des gauches qui est celui des taxes, du chômage et de l’appauvrissement. Le Bureau Fédéral du Plan démontre par exemple que les mesures proposées par Ecolo augmentent le coût salarial, font diminuer le revenu disponible des particuliers et détruisent de l’emploi. Alors que les propositions du MR permettent de réduire le coût salarial, d’augmenter le revenu disponible des particuliers et de créer des emplois. Cette politique d’assainissement responsable et soucieuse d’assurer le soutien à la croissance, l’emploi et le pouvoir d’achat est la solution qui permettra de relever le défi climatique et de garantir la sauvegarde de notre sécurité sociale », conclut le président du MR .