La transition climatique est une occasion pour progresser. Charles Michel, Premier ministre et Président du MR, privilégie un modèle qui soutient le citoyen. Contrairement aux partis de gauche qui possèdent une approche qui vise à taxer, à restreindre, à sanctionner et à mettre sous tutelle. En outre, le MR est contre la suppression pure et immédiate des voitures de sociétés. Enfin, concernant l’égalité homme-femme, le MR possède 3 priorités: l’égalité des salaires, une meilleure représentation politique des femmes, et réprimander plus sévèrement l’harcèlement de rue.

Transition climatique: soutenir et encourager plutôt que restreindre en taxant

Pour Charles Michel, il existe 2 approches concernant l’enjeu climatique. La première, prônée par les partis de gauche, est une approche qui vise à taxer, à restreindre, à sanctionner et à mettre sous tutelle les citoyens. La seconde, prêchée par le MR,  vise à stimuler et à encourager.

Selon le Président du MR, le défi climatique doit être utilisé comme occasion pour progresser et non restreindre. Ainsi, le MR souhaite lancer un grand plan pour la rénovation énergétique des bâtiments en mettant en place un mécanisme avec des prêts à taux 0%. Ce genre d’approche crée de l’emploi et stimule l’innovation.

Enfin, Charles Michel se réjouit de voir plusieurs jeunes entrepreneurs qui considèrent la transition climatique comme un enjeu pour réussir de nouveaux projets économiques (prospérité, développement, emploi).

Voitures de sociétés: contre la suppression pure et immédiate

La suppression pure et immédiate des voitures de sociétés, prônée par certains partis, est une mauvaise idée. En effet, en procédant de la sorte, ces partis appauvrissent les citoyens qui travaillent et n’ont pas d’autres moyens de transport que la voiture.

Le MR désire verdir le parc automobile. L’objectif, via une réforme ambitieuse, est que les constructeurs automobiles accélèrent le renoncement au moteur thermique pour aller vers des solutions différentes.

Trois priorités pour l’égalité homme-femme: égalité des salaires, représentation politique, stop à l’harcèlement de rue

Pour Charles Michel, le combat pour l’égalité homme-femme doit s’intensifier. Il évoque 3 points primordiaux. Tout d’abord, l’égalité des salaires entre les femmes et les hommes est un sujet prioritaire pour le MR. Selon le Président du MR, plusieurs progrès ont été réalisés en la matière, mais il reste du travail à effectuer.

Ensuite, il est nécessaire de montrer l’exemple dans le débat politique. Les prochains Gouvernements (fédéraux, régionaux, etc.) doivent mieux représenter l’égalité-homme dans la représentation politique.

Enfin, l’harcèlement de rue doit être davantage pris en considération. Les sanctions doivent augmenter.

Dépénalisation de l’avortement grâce au MR

Concernant l’avortement, il s’agit d’un sujet qui relève d’un débat éthique où chaque parlementaire possède son point de vue sur le sujet.

Pour rappel, c’est le MR qui a majoritairement soutenu la dépénalisation de l’avortement. Durant plusieurs années, aucun progrès n’avait été effectué concernant l’avortement. C’est sous cette législature, et grâce au MR, que des avancées ont été réalisées.

Santé: la vente des médicaments doit se faire au sein des officines

Les pharmaciens jouent un rôle clé car ils sont en contact direct avec les patients. Charles Michel désire que les pharmaciens gardent ce rôle. En effet, il ne souhaite pas d’un modèle où les grandes surfaces vendent des médicaments et des dispositifs médicaux. Pour Charles Michel, les médicaments doivent rester au sein des officines.

Finalement, le Premier ministre rappelle que, sous cette législature, 4000 médicaments ont vu leur prix baisser.