La STIB réclame une hausse tarifaire pour compenser la perte financière liée à la gratuité offerte aux moins de 25 ans et aux plus de 65 ans qui devrait entrer en vigueur dans le courant de l’année prochaine, en 2020. Le PS serait le seul parti de la majorité bruxelloise à s’y opposer.

Dans son accord de gouvernement, le gouvernement bruxellois Vervoort III a promis une gratuité des services de la STIB pour les moins de 25 ans et les plus de 65 ans. Le Groupe MR avait dès le départ dénoncé le fait que « la gratuité a un coût » et qu’elle doit forcément bien être répercutée sur les citoyens.

Aujourd’hui, le Groupe MR tient à réaffirmer cette position : « Ce n’est pas une surprise. Rien n’est gratuit. La gratuité a toujours un coût, puisqu’elle doit forcément bien être financée par quelqu’un. Le gouvernement continue de faire des promesses qui ne sont pas financées. Alors que Bruxelles attend une meilleure mobilité, plus rapide, une fréquence augmentée et ce, sur l’ensemble du territoire » déclare David Weytsman, Député MR et membre de la commission mobilité.

Pour David Weytsman : « Il est déplorable que la gratuité soit ainsi financée sur le dos des autres usagers. On est d’autant plus choqués que cette hausse des tarifs ne finance pas de nouveaux investissements pourtant nécessaires à Bruxelles, notamment des nouvelles lignes de métro. En plus, cette hausse ne compensera que partiellement le coût de la gratuité. »

Anne-Charlotte d’Ursel, Députée MR et présidente de la Commission mobilité tient à rappeler : « Il est grand temps que le gouvernement avance sur tous les challenges liés à la mobilité de façon constructive, réfléchie et surtout chiffrée. Il est par exemple important de mettre en place un abonnement unique à Bruxelles qui permette de se déplacer avec tous les opérateurs. »

Elle ajoute : « Il y a quelques années, le gouvernement bruxellois avait déjà promis la gratuité aux plus de 65 ans et a fait marche-arrière. Va-t-il, une nouvelle fois revenir en arrière ? »

Il est important de rappeler par ailleurs que de nombreuses formules d’abonnements avantageuses existent déjà pour les étudiants, les familles nombreuses ou les seniors et que la formule ici proposée risque de coûter énormément tout en ratant sa cible principale et les investissements prioritaires dont les transports en commun bruxellois ont désespérément besoin.

Le Groupe MR déposera dans les prochains jours une proposition de résolution visant à permettre, notamment, d’étendre l’abonnement 65+ à l’ensemble de la zone MTB. « C’est une mesure davantage ciblée et pertinente. » conclut Anne-Charlotte d’Ursel.