JusticeSécurité

Surveillance électronique pour tous les islamistes radicaux.

Par 19 janvier 2015 Pas de commentaire

Ce mercredi 15 janvier, Denis Ducarme était au micro de Martin Buxant sur Bel RTL ainsi qu’en interview dans la DH. Il y a présenté des mesures concrètes visant au renforcement de la lutte contre le radicalisme.

Le Chef de Groupe MR à la Chambre a indiqué la volonté du MR de consolider son engagement contre le radicalisme : « Avec le Président Chastel, nous avons décidé de prendre un certain nombre de dispositions pour renforcer notre lutte contre le radicalisme. Nous souhaitons prévoir une surveillance électronique des islamistes radicaux. Il s’agira d’imposer une surveillance à toute personne qui serait soupçonnée par la justice d’appartenance à des milieux radicaux, et ce, tant après une détention qu’avant ! Il sera donc possible de placer sous surveillance électronique des personnes à l’encontre de qui une instruction est ouverte. Même pas besoin d’une inculpation. » Denis Ducarme a également rappelé les énormes efforts déployés par le Gouvernement Michel pour la sécurité des Belges : « La sécurité est une priorité du Gouvernement Michel dont l’accord de Gouvernement prévoit une politique de sécurité bien plus ferme qu’auparavant. Par ailleurs, la réserve budgétaire de 300 000 000 d’euros sera essentiellement consacrée à la sécurité .» Le Député MR estime également que l’opposition socialiste n’a jamais vraiment fait de la sécurité une priorité lorsqu’elle était au pouvoir. Denis Ducarme note donc avec intérêt la volonté du PS de soutenir le Gouvernement dans sa politique de sécurité : «  Le PS dit soutenir le gouvernement pour certaines mesures visant à lutter contre le terrorisme, au cas par cas. C’est une bonne chose que le PS ouvre enfin un œil sur le dossier du radicalisme ! Cela fait des années qu’il s’était contenté de garder les œillères. »   Enfin, Denis Ducarme souhaite qu’une force militaire soit déployée aux côté des policiers afin de renforcer la sécurité de nos concitoyens : « Il faudrait former des militaires qui épauleraient la police afin d’augmenter la sécurité de nos concitoyens. Il faut renforcer la protection de certaines cibles sensibles comme les lieux de cultes de la communauté juive. Je considère que l’appui de militaires serait une plus-value indiscutable. En tant que libéral, je suis attaché aux libertés individuelles. Il faut néanmoins protéger nos concitoyens de la violence aveugle et la barbarie que nous avons vu à Bruxelles ou à Paris. » Retrouvez l’interview de Bel RTL ici .