Aujourd’hui, Willy Borsus (MR) et Théo Francken (N-VA) lancent un plan de simplification administrative pour les PME. Avec Kris Peeters, ils veulent faciliter la vie des petites et moyennes entreprises et réduire leurs démarches administratives.

L’objectif est d’aider les PME à se concentrer sur leur métier de base. Il s’agit de les délester des démarches administratives inutiles ou redondantes. En deux ans, le gouvernement fédéral a déjà pris 70 mesures. Il en ajoute 50 autres.

Un dossier électronique unique à l’INASTI

Ce dossier, pour chaque indépendant, permettra d’améliorer les échanges de données entre les autres Institutions publiques de sécurité sociale et les caisses d’assurances sociales. Il n’y aura qu’un seul accès à l’ensemble des données authentiques. Il sera possible d’intégrer facilement de nouvelles sources authentiques pertinentes au fur et à mesure de leur apparition. Ceci permettra de ne plus réclamer une série d’informations aux indépendants.

Une procédure automatisée et rapide

Cela s’adresse aux indépendants qui demandent une dispense de cotisations. Objectif : que la Commission des dispenses puisse rendre une décision dans un délai de maximum 2 mois en 1ère instance pour l’ensemble des demandes de dispense (avec possibilité d’appel pour l’indépendant).

Au sein de l’Afsca, la simplification des procédures pour les entreprises qui souhaitent exporter : amélioration de la collaboration entre les différents services impliqués dans l’export, simplification et digitalisation des formulaires à remplir.

La simplification des demandes de licence à l’Agence Fédérale de Contrôle Nucléaire (AFCN) : Ceux qui travaillent avec les matériaux nucléaires doivent demander une licence. Avec la collaboration de l’ASA, ces demandes seront fortement simplifiées à l’horizon novembre 2017. Elles devront être conformes une fois seulement et seront désormais électroniquement mises à la disposition du demandeur. L’an dernier, eds personnes et des instances qui travaillent avec des matériaux nucléaires ont introduit 5000 demandes. Nous pensons ainsi aux hôpitaux (radiologie), dentistes… Avant ils devaient remplir manuellement des documents de 22 pages.  C’était administrativement lourd et inefficace. Désormais, ces pages seront automatiquement remplies lors de l’insertion de la carte d’identité et il n’yaura plus que 2 pages à remplir.  C’est un gain énorme de temps et cela limite les risques de fautes administratives. L’AFCN fera ensuite le reste.

Accès au cadastre facilité

L’Accès au cadastre sera plus facile et large : Le SPF Finances développe et/ou exécute plusieurs projets et des services en ligne pour faciliter l’accès aux données cadastrales pour les personnes intéressées, dont les notaires et les agents immobiliers. Le terrain était demandeur d’une simplification de l’accès. Le SPF Finances est ouvert à d’autres demandes pertinentes et assez précises. Ainsi, par exemple, un accès pour les architectes est à l’étude. Grâce à un canal numérique avec des accès ces professions pourraient avoir accès au cadastre. Où ils devaient par le passé se rendre sur place ou demander par écrit aux services du cadastre, grâce à cette mesure de simplification ils devront plus attendre ce manège bureaucratique et pourront même assez rapidement et de manière efficace consulter la banque de données  et renseigner correctement leur clientèle. Ceci représente un gain de temps et de paperasse pour tout le monde.

Une plate-forme digitale

Création d’une plateforme digitale pour l’enregistrement des marchés publics. 

Les PME pourront s’inscrire aux marchés publics sans trop de formalités administratives grâce au lancement d’une plateforme digitale. Cette plateforme digitale reprendra les marchés publics. Les PME pourront en un clic s’enregistrer, envoyer des offres, soumettre des demandes…. En premier lieu, seuls certains secteurs (ICT, consultances, formation,…) auront un accès à cette plateforme, jusqu’aux offres ne dépassant pas la valeur de 135.000 €.

Simplification des règles comptables et économies pour les micro-entreprises : Plus de 80 % des entreprises belges sont désormais des microentreprises. cela implique qu’elles peuvent déposer leurs comptes annuels selon un schéma simplifié. En outre, le coût du dépôt baissera sensiblement, d’environ 95 euros.

Travail de nuit pour le commerce électronique

Le travail de nuit est désormais possible pour les activités liées au commerce électronique. Chacune des commissions paritaires concernées a déjà conclu une convention collective de travail dans laquelle la procédure légale pour l’introduction d’un régime de travail comportant des prestations de nuit est encadrée.

My Enterprise, un outil permettant à un entrepreneur ou à un indépendant d’accéder immédiatement aux données de son entreprise dans la Banque-Carrefour des Entreprises (BCE) : L’outil est accessible sur internet et permet aux entreprises de consulter et adapter leurs données en temps réel. Un entrepreneur ne doit plus adapter ses données qu’une seule fois à la BCE via My Enterprise afin que toutes les administrations et tous les utilisateurs de la BCE disposent des nouvelles informations.

Ces mesures de simplification ont vu le jour grâce à une étroite collaboration avec le Ministre de l’Intérieur Jambon (N-VA), le Ministre des Finances Van Overtveldt (N-VA) et le Ministre de la Défense Vandeput (N-VA).

Une concertation avec une quinzaine d’organisations professionnelles et interprofessionnelles a eu lieu pour élaborer le Plan. Il fera l’objet d’un monitoring semestriel sous le contrôle de l’Agence de Simplification administrative (ASA).

Pour Willy Borsus et Théo Francken, « Le Gouvernement a déjà fait beaucoup en faveur de la simplification, comme en atteste l’état des lieux des mesures prises, mais il peut encore aller plus loin. Pour mettre en place ce Plan, nous avons écouté les secteurs et tenté de répondre au mieux à leurs besoins ».

Tout sur la réforme de la Justice
Stop à la désinformation
En savoir plus
Stop à la désinformation
Tout sur la réforme de la Justice
En savoir plus