Pour atteindre les objectifs européens et économiques, les collectivités locales ont leur rôle à jouer en matière d’efficacité énergétique (rénovation urbaine, mobilité, énergie biomasse, etc.). Le projet RenoWatt évolue dans ce sens, avec le soutien du programme européen ELENA et de la Banque européenne d’investissement. Explications.

 

Les objectifs Climat et Energie de l’Union européenne

D’ici 2030, l’Union Européenne s’est engagée à atteindre :

  • Une baisse de 40% des émissions de gaz à effet de serre par rapport à 1990 : -43 % par rapport à 2005 (ETS, système d’échange de quotas d’émissions) et -35 % par rapport à 2005 (non ETS comme le transport, le bâtiment, etc.) ;
  • Une part d’au moins 32 % d’énergie renouvelable dans le mix énergétique (objectif contraignant) ;
  • Une augmentation de 32,5 % de l’efficacité énergétique (consommation d’énergie primaire par rapport à 2007).

Vu ces prochaines impositions de l’UE, il est indispensable de mettre en place des structures pour favoriser la rénovation énergétique des bâtiments. A eux seuls, les bâtiments publics et privés représentent plus de 40% de la consommation énergétique finale : la rénovation thermique de bâtiments sera créatrice d’emplois et permettra de limiter le recours aux produits pétroliers.

Les enjeux économiques

Les enjeux de ce projet vont au-delà des obligations de l’UE. En effet, investir dans les secteurs de rénovation énergétique signifie investir dans des activités créatrices de valeur et de richesse sur le PIB wallon. Ces économies d’énergie et la mobilisation du secteur de la construction conduiront à l’acquisition de compétences, au sein de la Région et dans les outils financiers. La mise en œuvre de formations adéquates visant le recrutement local par les entreprises pouvant s’engager dans les CPE, l’appréhension de nouvelles techniques de financement de la transition, le développement, dans le secteur privé, de nouveaux acteurs de services énergétiques et la professionnalisation de la « transition énergétique wallonne » sont autant d’avantages que ce projet peut apporter. Plus concrètement, le développement d’une filière « industrielle/économique » se traduirait par un potentiel de plus de 30 milliards d’euros d’investissement et la création de plus de 17.000 emplois sur les 30 prochaines années.

Origine du projet RenoWatt

Le projet RenoWatt vise l’amélioration de l’efficacité énergétique de bâtiments publics. C’est un guichet unique qui prend en charge la conclusion du contrat de performance énergétique (CPE), sélectionne les bâtiments dignes d’intérêt à la rénovation, lance la procédure de marché public et accompagne les communes dans la mise en œuvre du CPE. Cette mission sera, en partie, financée par un subside du programme européen ELENA, mis en œuvre par la Banque européenne d’investissement (BEI).

Dans sa phase pilote, il a été implémenté sur la zone de Liège par l’asbl GRE Liège entre 2014 et 2017 et a mené à la signature de 5 CPE pour un total de 59 millions, couvrant la rénovation de 136 bâtiments. L’Union Européenne lui a d’ailleurs décerné en mai 2017 le prix du meilleur projet énergétique européen.

Ce projet doit désormais évoluer et être étendu à l’ensemble de la Wallonie (recommandations reprises dans le Plan Air Climat Energie 2030). RenoWatt est maintenant une mission déléguée du gouvernement wallon. Il a été logé au sein de la société spécialisée B.E.Fin qui est détenue à 51% par le Gouvernement wallon et à 49% par la SRIW Environnement.

Fonctionnement et financement de RenoWatt

Le projet RenoWatt soutiendra les communes dans leur transition énergétique en travaillant selon trois axes : contrats de performances énergétiques (CPE), pooling de bâtiments et centrale d’achat. L’objectif est d’offrir une assistance technique gratuite aux 262 communes de la Wallonie pour réaliser un minimum de 100 millions d’euros d’investissements en CPE sur plus de 500 bâtiments. Ce qui représente au niveau économique :

  • 31.000 heures de formation et/ou un recours à des entreprises sociales d’insertion pour un montant minimum de 2 millions d’euros
  • Une économie d’énergie de 53 GWh / an
  • La diminution 15.600 tonnes eqCO / an
  • RenoWatt apportera une attention particulière aux communes adhérant à POLLEC (Politique locale Énergie Climat). Actuellement, douze communes ont adhéré au projet RenoWatt, dix ont montré leur intérêt et trois ont marqués leur intérêt mais postposent leur engagement après les élections communales.

Un budget de 5,2 millions d’euros pour une durée maximale de 3,5 ans est prévu : 3,5 millions d’euros financés par l’Europe (ELENA) et 1,7 millions d’euros financés par le gouvernement wallon.

Pour la BEI qui gère le programme d’assistance technique ELENA pour le compte de la Commission européenne, RenoWatt illustre parfaitement la façon dont ELENA soutient la préparation et la mise en œuvre d’investissements dans les bâtiments publics afin de réduire la consommation d’énergie et d’augmenter l’utilisation des énergies renouvelables.

La boîte à idées
Découvrir
La boîte à idées
Découvrir