Communiqués

Radicalisme dans nos écoles : trop de temps perdu.

Par 29 janvier 2015 Pas de commentaire

Ce dimanche 25 janvier, Françoise Schepmans était l’invitée de Mise au point autour du radicalisme dans les écoles.

Évoquant les mesures prises à Molenbeek telles que la cellule sécurité en charge du radicalisme et la mobilisation d’agents de prévention contre la radicalisation, Françoise Schepmans a insisté sur le manque d’accompagnement des professeurs et le manque de formation en matière de cours de religion. Selon Françoise Schepmans, la Communauté Française et l’Exécutif des Musulmans de Belgique doivent prendre leurs responsabilités et prendre des mesures en matière de formation des professeurs de religion. En effet, en tant qu’acteur important, l’Exécutif des Musulmans doit pouvoir, dans le contenu de ses cours, déconstruire un certain nombre de messages prônés à l’extérieur de l’école, incitant parfois à la haine. En ce qui concerne les cours de citoyenneté, même s’il s’agit d’un pas en avant au niveau de l’enseignement, Françoise Schepmans insiste sur le fait que la citoyenneté doit faire partie intégrante de l’ensemble des cours donnés dans une école et pas seulement lors d’une simple heure de cours comme cela a été évoqué par la Ministre de l’enseignement, Joëlle Milquet. Retrouvez l’intégralité du débat ici.