La réforme des pensions du gouvernement fédéral poursuit plusieurs objectifs. Elle doit permettre de garantir la survie de notre système de pensions, tout en augmentant le montant des pensions grâce à la prolongation des carrières, qui sont trop courtes en Belgique. Mais il s’agit aussi de mieux récompenser le travail. Plusieurs réformes sont envisagées dans ce cadre, et notamment celle qui porte sur la pension à points.

La pension à points, un système plus cohérent

L’objectif du système de pension à points est justement de renforcer le lien entre la carrière et le montant de la pension. Actuellement, le système de pension est différent selon que vous êtes fonctionnaire, salarié ou indépendant. Pour les fonctionnaires, on tient compte d’un pourcentage de la moyenne de rémunération des dix dernières années. Pour les autres, c’est une moyenne plafonnée de l’ensemble des rémunérations perçues pendant la carrière.

Avec le régime à points, c’est différent. Si vous êtes payé au salaire moyen, vous avez un point par année de travail. Si vous gagnez plus, vous avez plus d’un point, et inversement. Lorsqu’une personne part à la retraite, on multiplie le nombre de points qu’elle a accumulés au cours de sa carrière par la valeur du point au moment de la prise de pension.

Selon une étude de l’UCL, le système permet donc une évolution parallèle de de niveau de vie pour les retraités et les salariés. La valeur du point suivra l’évolution des salaires et ne pourra jamais diminuer.

Un système profitable aux femmes et aux bas salaires

Le système devrait être particulièrement profitable aux femmes et aux bas salaires. En effet, le montant perçu est calculé sur base de l’ensemble de la carrière, grâce aux points accumulés, dont la valeur évolution avec l’évolution moyenne des salaires. C’est donc un projet socialement juste. Les personnes qui ont des carrières mixtes y verront également plus clair quant à leur future pension.

Selon l’étude de l’UCL, la pension à points responsabilisera les gens. Ils peuvent partir plus tôt mais ils voient alors leur nombre de points diminuer. S’ils décident de travailler plus longtemps, ils auront plus de points. S’ils perdent leur emploi ou s’ils sont malades, ils bénéficieront des périodes assimilées.

Bien sûr, la valeur du point pourra évoluer, tenir compte de la pénibilité des nouveaux métiers, des changements technologiques. Le système sera plus cohérent et plus lisible qu’aujourd’hui. Selon l’UCL, c’est un progrès social ! La mise en pratique de la pension à points est prévue en 2025. La volonté d’instaurer ce système figure dans l’accord de gouvernement fédéral. Mais il faut noter qu’aucune décision n’a encore été prise à ce sujet.

Pour compléter la pension légale, la pension complémentaire

La pension à points n’est pas le seul projet du gouvernement fédéral qui doit permettre d’augmenter le montant des pensions.

Chaque travailleur reçoit une pension légale, versée par l’Etat. C’est ce qu’on appelle le premier pilier de pensions. Il existe des pensions complémentaires : celles du 2e pilier (les pensions complémentaires constituées par les employeurs) et du 3e pilier (l’épargne-pension individuelle).

Le gouvernement fédéral poursuit le développement du second pilier en le généralisant à tous les travailleurs. Les indépendants en personne physique pourront ainsi cotiser dans ce 2e pilier. Quant aux contractuels de la fonction publique, ils pourront désormais bénéficier d’une pension complémentaire. Enfin, les débats se poursuivent sur une pension libre complémentaire pour les travailleurs salariés.

Aménager les fins de carrière

On reproche souvent au gouvernement fédéral de reporter l’âge du départ à la pension sans rien prévoir pour aménager les fins de carrière. Ce n’est pas exact. L’accord de gouvernement fédéral prévoit la mise en place de la pension partielle. L’objectif est d’adoucir la fin de carrière des travailleurs âgés en leur permettant de prendre leur pension à temps partiel tout en continuant à travailler et donc à se constituer des droits supplémentaires.

Ceci pourrait aussi vous intéresser

A quel âge puis-je prendre ma pension ?

Quel sera le montant de ma pension ?

Tout sur la réforme des pensions