Institutions

La démocratie libérale allie les libertés individuelles à un destin commun, elle assure un équilibre, qui s’adresse à chaque citoyen, conjuguant droits et devoirs. La primauté de l’Etat de droit en est l’essence. Dans une démocratie libérale, le droit concilie les aspirations individuelles et la conscience citoyenne, les intérêts personnels et l’intérêt du plus grand nombre.

Non à moins d’État,

oui à « mieux d’État »

Les Libéraux ne veulent donc pas moins d’Etat, mais mieux d’Etat. Un Etat garant des libertés, qui assume pleinement, avec efficacité, justice et équité, l’ensemble de ses missions essentielles pour la sécurité et l’épanouissement de tous les citoyens.

Suppression de

l’effet dévolutif

de la case de tête

L’élection au suffrage universel est un moment clé de la démocratie. Ce devoir civique doit concerner un maximum de citoyens, jeunes et moins jeunes. En fonction des différents niveaux d’élection, le système électoral varie – c’est le cas pour les niveaux communal et européen – mais il doit toujours viser la clarté : les électeurs doivent réellement pouvoir choisir leurs élus, sans être limités par des éléments techniques tels que l’effet dévolutif de la case de tête dont nous voulons la suppression.

Plus de démocratie

participative

Les Libéraux sont d’ardents partisans de la démocratie représentative. Le parlementarisme implique l’élection des représentants du peuple, le contrôle de l’action gouvernementale, les droits de l’opposition et le financement public des partis démocratiques. Dans le même esprit, les Libéraux sont favorables à plus de démocratie directe et participative face aux enjeux sociétaux décisifs, venant en complément de la démocratie représentative.

Des institutions

publiques

en adéquation

avec les citoyens

Le service public doit être le plus performant possible, en accroissant la flexibilité des agents, en redéfinissant les missions, les méthodes de gestion, d’évaluation et de contrôle, ainsi qu’en assurant une vision à moyen et long terme de l’action. Les moyens financiers attribués à un organisme de service public doivent d’abord et avant tout servir les citoyens.

Un État neutre

contre le

communautarisme

Dès lors que la société intègre une diversité de cultures, de styles de vie, de traditions, de convictions, l’Etat doit être le garant impartial du pluralisme. L’impartialité, c’est la séparation des pouvoirs, la garantie des droits individuels. C’est aussi la séparation de l’Etat et des cultes, la primauté de la loi civile sur la loi religieuse et la non prévalence d’un culte sur un autre. Outre l’impartialité de l’Etat, une application claire et stricte de la neutralité est un impératif pour lutter contre les communautarismes, contre les exigences religieuses et culturelles diverses sous couvert d’accommodements raisonnables, et bien entendu contre l’émergence des tendances les plus extrêmes. En ce sens, il faut lutter contre l’abus de droit. Nul ne peut se revendiquer des droits et libertés de notre démocratie libérale pour attaquer ces mêmes droits et libertés !

Objectivation

des nominations

de la fonction publique

Dans une démocratie libérale, travailler au service de l’autorité publique, c’est travailler au service des gens. Il s’agit d’une mission fondamentale, le plus souvent exercée avec professionnalisme, dévouement et sens des responsabilités. Les fonctionnaires sont des acteurs essentiels d’une démocratie respectant chaque citoyen. Pour ce faire, les Libéraux veulent objectiver les nominations dans la fonction publique fondées sur le mérite et généraliser le système de mandats sur la base de capacités démontrées pour les fonctions dirigeantes, afin d’optimaliser les rapports entre le pouvoir politique et son administration.

Une circonscription

fédérale belge

Le Mouvement réformateur est attaché à la Belgique et au principe de loyauté fédérale entre l’Etat fédéral et les entités fédérées, et ces dernières entre elles. Pour les Libéraux, le caractère plurilingue de la Belgique est un atout. Nous soutenons une circonscription fédérale qui doit permettre d’élire une partie des Députés fédéraux sur l’ensemble du pays. Une telle circonscription permettrait aussi à l’ensemble des citoyens de sanctionner ou d’approuver les politiques menées au niveau fédéral par des représentants issus des autres communautés du pays.

Une défense des droits

démocratiques

et culturels des

francophones

Les Libéraux entendent intégrer pleinement dans le cadre fédéral l’affirmation du fait régional et mettre en avant l’intérêt réciproque à travailler ensemble, dans un système articulé autour d’entités régionales clairement affirmées. Les efforts communs doivent charpenter un projet politique clair qui démontre la capacité de l’Etat fédéral et des entités fédérées d’accroître la prospérité et le bien-être des habitants et de dynamiser le tissu économique. Le Mouvement réformateur réafirme son engagement en faveur de tous les francophones de notre pays, notamment dans la défense de leurs droits démocratiques et culturels. Les Libéraux incarnent la volonté des francophones de travailler ensemble autour d’un socle commun fort fédérant la Wallonie et Bruxelles, sur des projets liés par la langue, comme l’enseignement, la culture ou l’audiovisuel, en privilégiant l’autonomie nécessaire pour prendre en compte des réalités régionales particulières.

La garantie de

l’autonomie des

germanophones

Les germanophones s’inscrivent de manière pleine et entière dans une Belgique fédérale dans laquelle l’entité germanophone traite sur un pied d’égalité avec les autres entités fédérées. La volonté est de travailler dans un esprit de loyauté fédérale au sein d’un fédéralisme de coopération. La garantie de l’autonomie des germanophones dans le futur, mais aussi la défense de leurs intérêts légitimes s’inscrit pleinement dans le projet libéral.

Le plein rayonnement

de Bruxelles comme région

Bruxelles est un atout au cœur de l’Europe pour l’ensemble de la Belgique. Celui- ci doit être saisi en consacrant le plein rayonnement de la Région centrale du pays, via notamment la communauté métropolitaine.

Votre avis compte pour nous !

Ce groupe thématique est ouvert à tous ceux qui souhaitent débattre de l’actualité.
Parlez-nous de vos idées ou de futurs projets sur le sujet.
Nous y organisons des débats et des sondages pour avoir vos avis.
Vous y trouverez également tous nos visuels et toutes nos vidéos.

Rejoignez-nous dans le groupe Facebook !