Digital

Le MR se distingue par son intérêt envers les technologies numériques et les outils digitaux. Ces outils sont porteurs d’emploi, ils permettent d’améliorer la communication des élus locaux vers les citoyens et inversement, ils facilitent la vie des citoyens (propreté, sécurité, mobilité) et permettent aussi de renforcer le lien social (baby-sitting, échange de bonnes pratiques, économie collaborative…).

Une éducation

à la société digitale

L’éducation à la société digitale est également indispensable. Par- delà l’expérimentation, une maîtrise de son fonctionnement est source d’épanouissement et permettra de nombreux développements économiques. Les Libéraux ont confiance en la jeunesse, en son ouverture au monde et en sa capacité à relever les défis de la mondialisation. L’enseignement doit les doter des outils de compréhension et de maîtrise. Ils seront alors les acteurs de la vertigineuse accélération du progrès scientifique et de la fulgurante évolution technologique qui transforment radicalement notre monde et ouvrent largement le champ des possibles : nouvelles techniques médicales, agricoles, nanotechnologies, supraconducteurs, nouvelles énergies, etc. Les jeunes doivent pouvoir s’intégrer à cette révolution économique et numérique notamment par la création de start-ups, de TPE et de micro-entreprises…

Encadrement

de la transition

numérique

Les Libéraux s’engagent résolument en faveur de l’économie numérique sur tout le territoire, urbain et rural. Cette évolution nécessite une action politique qui, sans brider l’émergence d’opportunités, leur offre un cadre juridique précis, notamment en ce qui concerne la sécurité et la protection de la vie privée. Une collaboration active entre le privé et le public est indispensable dans ce secteur. Une attention particulière sera portée à la réduction de la fracture numérique entre générations et entre milieux sociaux.

Encadrement

de l’économie

collaborative

L’économie collaborative a fait irruption dans nos vies quotidiennes dans à peu près tous les domaines d’activités, le secteur des transports, du logement, de l’alimentation, du  financement alternatif, de l’éducation, du social, de la production des biens, etc. L’économie collaborative révolutionne un grand nombre d’activités existantes. Elle représente un immense potentiel à tout point de vue. Il est urgent de prendre en compte ces changements et de faire sortir l’économie collaborative du secteur informel pour en faire une activité économique à part entière et ce, en mettant en place des procédures de sécurisation qui permettent de garantir la confiance, d’assurer le développement des secteurs classiques et de contribuer à la protection sociale.

La technologie

au service

de la mobilité

Les nouvelles technologies permettent de mettre en place des systèmes d’aides à la conduite, de multi-modalité, de covoiturage ou d’entraides spécifiques. Il est essentiel que tout le territoire soit bien desservi. La co-mobilité basée sur l’économie collaborative doit être encadrée par une adaptation des règlementations, lesquelles doivent être respectées.

Votre avis compte pour nous !

Ce groupe thématique est ouvert à tous ceux qui souhaitent débattre de l’actualité.
Parlez-nous de vos idées ou de futurs projets sur le sujet.
Nous y organisons des débats et des sondages pour avoir vos avis.
Vous y trouverez également tous nos visuels et toutes nos vidéos.

Rejoignez-nous dans le groupe Facebook !